Une table ronde sur la recette d'un financement réussi au DigiHub

Johanne Caron...

Agrandir

Johanne Caron

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Parce que les entrepreneurs se creusent souvent les méninges dans leurs recherches pour financer leurs projets, la Société d'aide au développement des collectivités du Centre-de-la-Mauricie et Femmessor-Mauricie organisent une grande table ronde sur ce thème le 21 juin, au DigiHub de Shawinigan.

Cette activité constituera la grande conclusion d'un concept lancé en novembre. En effet, depuis l'automne, des tables rondes sur des enjeux aussi diversifiés que l'innovation, la gestion du temps avec les applications numériques ou le commerce en ligne sont présentées à chaque mois lors d'un déjeuner. Cette fois, la Grande table ronde Objectif croissance proposera le thème «La recette d'un financement réussi: les ingrédients essentiels».

Cinq personnes ressources seront alors invitées pour donner des conseils afin d'aider les entrepreneurs dans leurs démarches de financement.

Parmi eux, notons la présence de Marie Milette, de l'entreprise Hérôle, qui pourra partager son expérience à la populaire émission Dans l'oeil du Dragon. Marie-Josée Suzor (conseillère au service de développement économique de la Ville de Shawinigan), André Fréchette (consultant en gestion financière), Manon Ross (directrice de comptes chez Desjardins entreprise Mauricie) et Patricia Corriveau (coordonnatrice du programme Jeunes Shawinigan inc. au Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan) sont aussi invités à titre d'experts.

Dans le cadre des consultations préparatoires aux tables rondes, les femmes avaient particulièrement exprimé leur besoin d'être mieux accompagnées pour préparer leur demande de financement. L'activité du 21 juin s'adresse également aux hommes, précise toutefois Johanne Caron, directrice de Femmessor-Mauricie.

«À force d'en discuter, nous avons remarqué que l'enjeu était partagé!», observe-t-elle. «Ça répond à un besoin global des entrepreneurs, hommes et femmes. Dans nos tables rondes, nous nous sommes aperçus que la synergie est positive. On a donc décidé de garder la même ligne pour la grande table.» La journée se terminera avec une activité de réseautage.

Depuis novembre, entre 20 et 30 personnes assistent aux tables rondes mensuelles. Mme Caron se fixe un objectif de 80 participants le 21 juin. Le financement sera abordé sous deux angles, soit la paperasserie administrative et l'attitude.

«Parfois, si les femmes sentent qu'elles ont plus besoin d'aide, est-ce parce qu'elles manquent de confiance?», se demande Mme Caron. «Devrait-on mieux les outiller quand elles se présentent? Nous allons oser dire les choses pour vider le sujet.»

Difficile, pour le moment, de prédire si la formule des tables rondes reviendra l'an prochain. Comme en entreprise, le financement demeure le nerf de la guerre!




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer