Une délégation économique à Parent

Une délégation d'intervenants socioéconomiques régionaux a rencontré les... (Audrey Parent)

Agrandir

Une délégation d'intervenants socioéconomiques régionaux a rencontré les citoyens de Parent.

Audrey Parent

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Parent) Une délégation d'intervenants socioéconomiques régionaux s'est rendue à Parent, en Haute-Mauricie, en milieu de semaine pour rencontrer les Parentois, présenter les projets sur la table et répondre aux questions des citoyens. Plus d'une centaine de personnes ont assisté à la rencontre orchestrée par la Ville de La Tuque.

«C'est important parce que ce n'est pas tout le monde qui a l'occasion de venir aux réunions qui ont lieu à La Tuque. On parle principalement de Parent ici. C'est une des plus grosses assemblées que j'ai vues», lance la conseillère municipale du secteur, Sylvie Lachapelle.

Le dossier des égouts a rapidement refait surface. Les représentants de la Ville ont éclairci la situation. Rappelons que dans les dernières années, la Ville a voulu lancer les travaux avec une subvention de 85 %, mais les gens de Parent avaient rejeté l'idée à deux reprises réclamant une subvention de 95 % du gouvernement.

«On vient ici pour dire aux gens ce qui se passe vraiment dans tous les dossiers [...] Les égouts, on travaille sur ça depuis sept ou huit ans. Malheureusement les subventions ont baissé à 83 % depuis le temps. À force d'en parler, il semble que les gens de Parent soient un peu plus intéressés à ce qu'on refasse nos devoirs», a souligné le maire de La Tuque, Normand Beaudoin.

Ce dernier a toutefois mentionné aux citoyens que les chances d'avoir plus de 83 % étaient minces. 

Puis la Municipalité a dévoilé les investissements à venir, entre autres, dans le secteur du loisir et quelques détails sur le projet de couverture cellulaire et de fibre optique.

«Le projet prévoit cinq tours, dont une à Parent. Pour couvrir le secteur de Parent, il y aura une fibre optique qui va partir de La Tuque. C'est un projet d'envergure pour la Municipalité qui a été déposé au début du mois par la compagnie Solution Ambra», a souligné Patrice Bergeron, directeur du Service de développement économique et forestier (SDEF).

La commission scolaire était également sur la liste des organismes qui ont fait le point sur leur projet. 

«On avait une problématique, l'eau rentrait par le sous-sol. Il y a eu des travaux majeurs de 360 000 $ l'année dernière», a fait savoir le directeur général de la Commission scolaire de l'Énergie, Denis Lemaire.

Il a également souligné que le nombre d'élèves se situerait entre 11 et 14 pour la prochaine année.

«Notre objectif est de garder l'école ouverte, mais on est conscient que c'est de plus en plus complexe au niveau de l'organisation scolaire. Au courant de l'été prochain, il va y avoir un investissement de 119 000 $ pour faire la réfection des salles de bain et des douches. On sait que les douches sont peu utilisées ici, mais elles pourraient être utilisées en cas d'urgence», a expliqué M. Lemaire.

Des représentants du CIUSSSMCQ et de Desjardins se sont également adressés à la population.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer