IDE Trois-Rivières: des investissements d'un demi-milliard $

Le directeur-général d'Innovation et Développement économique Trois-Rivières, Mario... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le directeur-général d'Innovation et Développement économique Trois-Rivières, Mario De Tilly, a fait la présentation du rapport 2016 de son organisme lors de l'assemblée générale annuelle.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Devant une centaine d'acteurs locaux, Innovation et Développement économique (IDE) Trois- Rivières a présenté mardi son rapport d'activité annuel ainsi qu'un bilan industriel pour Trois-Rivières et Bécancour.

Or, les visites industrielles réalisées par l'équipe ainsi que les données recueillies pendant l'année ont permis de compiler 586 millions de dollars en investissements en 2016 par les entreprises de la région, créant ainsi 853 emplois.

Ce bilan englobe les investissements industriels et économiques réalisés en 2016. Ainsi, pas moins de 135 projets, dont 121 à Trois-Rivières et 14 à Bécancour, ont vu le jour. Dans le secteur industriel, c'est un total de 396 millions de dollars qui aura été investi. Les projets réalisés du côté de Bécancour sont également attribuables aux démarches de la Société du parc industriel et portuaire de Bécancour.

«À la fin de ma vie politique, l'une des choses dont je serai le plus fier, c'est cette union économique avec Trois-Rivières. On a créé quelque chose de gagnant-gagnant. On a remplacé le mot compétitivité par complémentarité», a spontanément lancé le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, tout en énumérant divers exemples de collaboration tels que la prospection, la navette fluviale et le Salon de l'emploi.

Présenté comme l'autre maire de la ZEN (zone économique naturelle), Yves Lévesque a souligné à quel point Bécancour était un partenaire important. «Je suis très content du mariage entre les deux parties. Ce qui se passe à Bécancour est important pour Trois-Rivières et ce qui se passe à Trois-Rivières est important pour Bécancour», a soutenu le premier magistrat trifluvien.

Selon lui, le travail de l'équipe d'IDE Trois-Rivières a permis d'engendrer des retombées économiques significatives sur l'ensemble du territoire. «Il est fondamental de soutenir notre attractivité et notre compétitivité. Le développement économique de notre ville est entre bonnes mains. On a trouvé le meilleur au Québec, pas juste le plus grand», a-t-il affirmé par rapport au directeur général, Mario De Tilly.

Celui-ci voit dans le bilan de son organisme une preuve que l'économie se redresse significativement. «Si nos industriels investissent, c'est qu'ils ont confiance. Également, le secteur des technologies est un créneau d'avenir. Cette année, les investissements dans ce secteur représentent plus de 25 % du bilan total, un pourcentage qui continuera d'augmenter si l'on se fie à la rapidité de croissance de ces entreprises», a-t-il commenté.

À son avis, le travail de soutien au démarrage et à la croissance des entreprises d'IDE Trois-Rivières a porté ses fruits au cours de la dernière année. Les commissaires ont contribué à la création de 67 nouvelles entreprises.

En plus de l'accompagnement dans plus de 200 dossiers d'entreprises en démarrage, travailleurs autonomes, et entreprises existantes, un total de 1,9 millions de dollars a été attribué en aide financière pour différents projets, générant des investissements de 14,7 millions de dollars, soit plus du double de l'an dernier. IDE Trois-Rivières a ainsi contribué directement à la création ou au maintien de 297 emplois.

L'organisation s'est promis l'an dernier d'accélérer le rythme du développement économique trifluvien, notamment avec sa première stratégie de prospection. En 2016, une analyse externe a été réalisée avec l'aide d'une firme spécialisée, permettant de mieux cibler les sociétés internationales susceptibles d'être intéressées par la région.

Pas moins de 34 dossiers de candidatures ont été déposés pour Trois-Rivières et Bécancour, en plus de la participation à deux salons internationaux d'envergure. De plus, des outils de promotion et de rayonnement de la ville ont été mis en place.

Parmi les grands projets immobiliers d'IDE Trois-Rivières cette année, on a mentionné l'inauguration du Novocis, incubateur pour les entreprises en technologies de l'information, ainsi que l'acquisition de l'ancien Centre funéraire Rousseau pour le transformer en accélérateur d'entreprises.

Par ailleurs, les indicateurs touristiques sont tous à la hausse également cette année. L'achalandage au Bureau d'information touristique a augmenté de 13 % et le taux d'occupation hôtelier de 3 %. Le site web du tourisme a connu une hausse de 12 % de visiteurs.

Une dizaine d'activités d'affaires ayant rejoint plus de 800 personnes, le Salon de l'emploi Trois-Rivières-Bécancour, une implication dans deux concours en entrepreneuriat, la refonte du site web, le développement d'une plateforme entrepreneuriale et près d'une vingtaine de conférences de presse auront fait rayonner la ville et ses entreprises, aux dires de M. De Tilly.

«L'an dernier, IDE Trois-Rivières s'est lancé un défi ambitieux avec sa stratégie d'accélération du développement économique 2016-2020. Un an plus tard, les principales actions sont en place et les indicateurs presque tous au vert», a conclu le président d'IDE Trois-Rivières, Yves Lacroix.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer