Recul du profit: Postes Canada pointe les coûts de la main-d'oeuvre

Postes Canada a enregistré pour l'exercice 2016 un profit avant impôt de 55... (La Presse)

Agrandir

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Postes Canada a enregistré pour l'exercice 2016 un profit avant impôt de 55 millions $, en recul d'environ 13 pour cent par rapport au résultat de 63 millions $ engrangé lors de l'exercice précédent.

La société d'État a fait état d'une «forte croissance» de son secteur des colis en 2016, disant avoir contribué au développement des entreprises canadiennes grâce au cybercommerce et avoir amélioré les «services de livraison, d'expédition et de retours».

Étant donné le déclin des volumes de courrier, moins de la moitié des revenus en 2016 a été générée par le secteur Courrier transactionnel ou les lettres, factures et relevés.

Postes Canada a dit par ailleurs avoir à «composer avec des obligations considérables» au titre du régime de retraite et des coûts de main-d'oeuvre importants.

La société d'État avait fait valoir précédemment que la menace d'un arrêt de travail des employés de Postes Canada, l'été dernier, avait nui aux résultats financiers au troisième trimestre. Ceux-ci s'étaient soldés par une perte avant impôt de 60 millions $.

Postes Canada a aussi cité mardi comme éléments ayant pesé sur les résultats la nécessité d'investir dans la capacité du réseau afin de s'adapter à l'augmentation des volumes de colis.

Le volume des colis a augmenté de façon importante, bien qu'il représente encore une fraction de celui du courrier.

Les revenus des colis ont été de 1,7 milliard $, en hausse de 5,6 pour cent par rapport à 2015. Atteignant 195 millions d'unités, les volumes ont augmenté de 7,7 pour cent.

Le volume des lettres, factures et relevés - ou Courrier transactionnel -, qui demeurent le principal domaine d'activité de Postes Canada, a poursuivi en 2016 le recul amorcé il y a 10 ans. Les volumes ont été de 3,4 milliards d'unités, en déclin de 7,8 pour cent par rapport à 2015. Les revenus ont été de 3,03 milliards $, en baisse de 4,8 pour cent par rapport à l'année précédente.

Les revenus du secteur du Marketing direct - qui inclut le courrier personnalisé et l'expédition par la poste d'abonnements à des publications - ont décliné de 5,6 pour cent, à 1,14 milliard $.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer