Salon de l'emploi: c'est le grand jour

Les maires Yves Lévesque et Jean-Guy Dubois sont... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les maires Yves Lévesque et Jean-Guy Dubois sont partenaires pour la présentation de ce Salon de l'emploi Trois-Rivières-Bécancour.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Sous le coup de 9 h 30, jeudi, les chercheurs d'emploi vont se bousculer à la Bâtisse industrielle de Trois-Rivières pour tenter de dénicher l'un des 1400 postes disponibles.

C'est en effet la cinquième édition du Salon de l'emploi Trois-Rivières-Bécancour qui s'y déroule jusqu'à 18 h. Les visiteurs pourront également y découvrir près de 300 opportunités «cachées» qui apparaîtront sur le babillard.

Sur le parquet, pas moins de 100 exposants, dont 75 employeurs, seront prêts à recevoir cette marée humaine. Et cette année, deux nouveaux partenaires s'ajoutent à l'organisation de cet événement d'envergure, soit l'UQTR et le Cégep de Trois-Rivières. Pour guider les étudiants ou récents diplômés dans leurs recherches, les kiosques offrant des stages, des emplois étudiants ou saisonniers seront bien identifiés sur place.

Pour les chercheurs d'emploi, ce sera aussi le moment de revoir leur curriculum vitae, un document qu'ils pourront remettre en mains propres aux employeurs qu'ils auront ciblés. 

Plusieurs conseillers en emploi seront sur place à l'accueil pour guider les visiteurs dans leur recherche. Ils sont présents pour répondre à leurs questions et les aider dans leur préparation en vue de la rencontre des employeurs.

Au besoin, les chercheurs d'emploi qui voudront des copies supplémentaires de leur curriculum vitae auront accès gratuitement à un service de photocopieurs.

«Cet engouement des employeurs confirme que dans les entreprises et les différentes organisations, des deux côtés du fleuve, il y a véritablement de l'emploi», a indiqué le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque.

Pour son homologue de Bécancour, Jean-Guy Dubois, un emploi, «c'est bien plus qu'un salaire ou un revenu, c'est intimement lié à la qualité de vie de nos citoyens». 

«Aussi, l'appariement entre les donneurs et les chercheurs d'emplois revêt une grande importance», a-t-il conclu.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer