Nicolet: rêves et défis d'une mairesse...

La mairesse de Nicolet, Geneviève Dubois.... (Olivier Croteau)

Agrandir

La mairesse de Nicolet, Geneviève Dubois.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Nicolet) Cinq mois après son élection, la mairesse Geneviève Dubois, qui veut rester en poste en novembre, a partagé sa vision sur l'avenir de Nicolet auprès des membres de la Chambre de commerce et d'industrie du Coeur-du-Québec. Elle veut que sa Ville soit reconnue pour son milieu de vie exceptionnel, son attractivité et sa rétention, le dynamisme de sa communauté, la beauté de son environnement et la capacité innovante de son organisation municipale.

Or, Nicolet a beau ne plus avoir l'étiquette de zoné divin depuis cette année, la conversion des bâtiments religieux, au nombre de huit, représente un «défi colossal», à son avis.

Et outre la mise aux normes de plusieurs infrastructures, telles que l'aréna et les passerelles, et le maintien d'un niveau de taxation adéquat, l'ancienne conseillère municipale de 2013 a identifié deux autres enjeux particuliers qui dépassent les frontières de sa municipalité: l'exploration et l'exploitation du gaz de schiste et les services de santé. Dans ce dernier cas, elle dit réfléchir aux suites à donner à la croisade qui fut menée pour sauver les soins spécialisés, car, dit-elle, la présence d'un hôpital contribue à l'essor du milieu.

Par ailleurs, Mme Dubois hérite d'une Ville en pleine croissance au plan domiciliaire et commercial, avec une hausse de la population qui atteint maintenant 8169 habitants. 

Et depuis 2012, la Ville a émis pas moins de 663 permis de construction, pour une valeur qui dépasse 22,7 millions de dollars.

La conférencière du jour a profité de l'occasion pour confirmer l'achat du «terrain Cloutier» situé devant l'hôtel de ville. À son avis, un éventuel projet domiciliaire à cet endroit pourrait servir de bougie d'allumage à une revitalisation du centre-ville.

De plus, la mairesse veut faire de Nicolet une ville intelligente avec, entre autres, la conversion des luminaires. Et celle qui se plaît à faire appel à l'intelligence collective ne ménage aucun effort pour favoriser l'implication citoyenne, que ce soit par divers comités ou le budget de 130 000 dollars que la Ville met à la disposition de la population pour réaliser des projets. «On est la troisième ville au Québec à avoir un budget citoyen», a-t-elle fièrement annoncé.

Même si le ministre Gaétan Barrette lui avait fait savoir que la santé n'était pas de compétence municipale, Geneviève Dubois tient à encourager différentes initiatives en lien avec les saines habitudes de vie.

Poursuivre le développement de la Ville en maintenant l'équilibre entre les secteurs est l'une de ses préoccupations. Et un plan directeur de circulation sera élaboré pour «repenser nos accès à la Ville et diminuer la circulation lourde dans certains secteurs».

Valorisant le rôle du gouvernement municipal, l'invitée de la Chambre a conclu son allocution sur une note plus personnelle en abordant la question des femmes en politique alors qu'il n'y a que 17% de mairesses au Québec. Même si son père était maire et qu'elle fut attachée politique, Mme Dubois s'était tout de même questionnée sur sa capacité à faire ce travail. Mais, de son propre aveu, son expérience de mère monoparentale s'est avérée fort utile. «On ne peut pas être parfaite dans tout», conclut celle qui dit parfois retenir davantage l'attention pour sa coupe de cheveux que pour son contenu.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer