Hérôle charme Gilbert Rozon

Les dirigeants d'Hérôle Jason Keenan, Marie Millette et... (Courtoisie Radio-Canada)

Agrandir

Les dirigeants d'Hérôle Jason Keenan, Marie Millette et Éric Paul Parent ont accepté l'offre de Gilbert Rozon lors de leur passage à l'émission Dans l'oeil du dragon.

Courtoisie Radio-Canada

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le passage de l'entreprise Hérôle à l'émission Dans l'oeil du dragon a eu l'effet escompté. Les représentants de la compagnie trifluvienne se spécialisant dans le divertissement actif ont en effet réussi à convaincre nul autre que Gilbert Rozon à les suivre dans leur aventure lors du premier épisode de la nouvelle saison de cette émission.

Un des codirigeants de l'organisation, Éric Paul Parent, confie d'entrée de jeu que le grand manitou du Groupe Juste pour rire était LE dragon que lui et ses associés voulaient voir accepter leur offre.

Sans dénigrer les autres dragons, il soutient qu'Hérôle cadre parfaitement dans les champs d'activités de M. Rozon. Ils ont d'ailleurs accepté de faire un gros compromis afin que l'entente se concrétise.

Au départ, ils demandaient 30 000 $ pour 10 % de leur entreprise et ont finalement accepté de donner 25 % de leur bébé et 5 % des royautés à M. Rozon contre cette somme. Reconnaissant qu'ils ont dû mettre de l'eau dans leur vin afin de satisfaire le dragon, M. Parent se dit tout de même satisfait de l'entente. Pour lui et ses partenaires, s'associer avec un tel promoteur d'événements et de spectacles ne peut être que positif pour leur entreprise.

«C'est très élevé, mais nous avons quand même accepté, car c'est Gilbert Rozon. Si M. Rozon nous avait dit qu'il nous donnait 30 000 $ pour 25 % et qu'il voulait juste ravoir son argent, ça n'aurait pas été intéressant. Mais s'il nous intègre à sa programmation, c'est vraiment une entente qui en vaut la peine», explique Éric Paul Parent.

L'entente qui a été conclue lors de l'émission qui a été diffusée lundi soir, mais qui a été enregistrée au début du mois de mars, ne signifie pas nécessairement que M. Rozon et les dirigeants d'Hérôle se lanceront en affaires ensemble.

«Le deal à la télévision, ça signifie en réalité que nous commençons vraiment à négocier. D'un côté comme de l'autre, nous ne sommes pas liés par cette entente. Mais si tu n'as pas de deal, ça s'arrête là», poursuit M. Parent.

Pendant la présentation, dont un montage d'une dizaine de minutes a été présenté lors de l'émission, les fondateurs d'Hérôle ont indiqué que l'investissement qu'ils espéraient obtenir allait permettre la construction d'infrastructures démontables qui serviront pour La nuit de l'horreur, une des expériences qu'ils offrent. Ils ont cependant spécifié que le et les dragons intéressés allaient investir dans Hérôle, et non uniquement dans cette activité.

Pendant la période des questions, Gilbert Rozon a demandé quel était leur rêve, ce à quoi la présidente, Marie Millette, a répondu rien de moins que c'était de devenir le deuxième Walt Disney. Cette réponse a semblé surprendre certains dragons.

M. Rozon a pour sa part réagi à cette réponse en affirmant que c'était ambitieux et a continué à questionner Mme Millette et M. Parent, qui étaient accompagnés pour l'occasion par leur associé Jason Keenan. L'homme derrière le Festival Juste pour rire a par la suite indiqué qu'il était intéressé à investir dans Hérôle, mais qu'il désirait s'assurer de la qualité des expériences offertes avant.

«Si je mets ma marque de commerce là-dessus, ça va changer votre vie. Mais il va falloir que je m'assure de la qualité de produit», a-t-il lancé.

Depuis l'enregistrement de l'émission, les dirigeants d'Hérôle n'ont pas eu de contact direct avec Gilbert Rozon. Mais une rencontre à Trois-Rivières avec des membres de son entourage est prévue au cours des prochaines semaines. Une visite du complexe Énigma, situé à l'arrière du bâtiment abritant Le Nouvelliste, sera évidemment à l'horaire de cette visite.

Question de célébrer leur passage à cette émission, et surtout, leur entente avec M. Rozon, les dirigeants d'Hérôle avaient organisé un rassemblement festif à la Microbrasserie Le temps d'une Pinte, lundi soir.

Une vingtaine de personnes ont accepté leur invitation et ont visionné attentivement l'émission en leur compagnie. Ils ont profité de l'occasion pour remercier les amis partenaires et membres de leur équipe qui étaient présents en procédant à un tirage de prix de présence.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer