Questerre se fait rassurante auprès de la MRC de Bécancour

Les puits de gaz de schiste... (Questerre Energy)

Agrandir

Les puits de gaz de schiste

Questerre Energy

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Bécancour) La MRC de Bécancour vient de recevoir une lettre qui se veut rassurante sur les intentions de l'entreprise Questerre Energy de procéder à l'extraction de gaz de schiste. Le communiqué de presse corporatif, qui avait été émis en lien avec la mise à jour de ses ressources, avait suscité de vives réactions dans le milieu.

Dans la correspondance, le président-directeur général, Michael Binnion, y souligne sa compréhension face aux inquiétudes manifestées par les membres de certaines communautés «et voulait nous partager sa position», a-t-on fait savoir du côté de la MRC.

«Nous voulons vous dire que ce rapport a été produit et rendu public en raison des règles en matière de valeurs mobilières auxquelles nous sommes soumis en tant qu'entreprise cotée en bourse. Nos vérificateurs exigent ces déclarations», explique le grand patron de Questerre. Une mise au point qui permet à la MRC de mieux comprendre «pourquoi la compagnie a dû rendre public un tel rapport».

De plus, il est mentionné dans cette correspondance que les représentants de l'entreprise ne souhaitent pas initier de développement au sein de communautés qui ne veulent pas de leur industrie. Pour eux, l'acceptabilité sociale est un des prérequis, et ce, malgré que des études confirment que le gaz naturel du Québec est propre et que le développement de cette ressource est économiquement viable.

«Depuis le début, la MRC recommande que le gouvernement du Québec se dote d'une société d'État qui sera en mesure de détenir tous les outils nécessaires pour mieux saisir les enjeux économiques, environnementaux et sociaux pour le développement de cette industrie. Pour nous, élus, nous n'avons pas toutes les connaissances requises pour se positionner devant un tel dossier. Toutefois, nous sommes sensibles face à l'acceptation sociale, mais comprenons qu'un tel projet pourrait être rentable pour le développement de nos communautés, si les méthodes utilisées respectent le concept du développement durable», a commenté le préfet Mario Lyonnais.

En terminant sa lettre, Michael Binnion tient à préciser à la MRC de Bécancour et à l'ensemble de la communauté que Questerre Energy n'a toujours pas de projets spécifiques en vue, «même pas de projets-pilotes». «Si une communauté n'est pas intéressée par les opportunités et bénéfices d'un projet, nous n'en préparerons pas non plus. Les retombées locales et l'acceptabilité sont les points de départ», assure-t-il.

Devant de telles déclarations, la MRC de Bécancour a tenu à partager cette information auprès de ses citoyens. «Tout nous laisse croire que, pour l'instant, Questerre n'a aucune intention de développer son industrie dans notre région. De plus, les gens du ministère nous assurent qu'aucune demande ne leur a été adressée à cet effet», conclut le préfet Lyonnais.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer