Mauricie: gain de 8500 emplois en 10 ans

Le marché de l'emploi a progressé en 2016... (Archives AFP)

Agrandir

Le marché de l'emploi a progressé en 2016 en Mauricie.

Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Un niveau d'emploi record en Mauricie, avec 121 200 personnes au travail, et un taux de chômage régional qui n'aura jamais été aussi bas à 7,1 %: voilà ce qui ressort du bilan 2016 dévoilé par l'Institut de la statistique du Québec et qui repose sur les données de l'Enquête sur la population active de Statistique Canada. La publication intitulée État du marché du travail au Québec vient d'être rendue publique.

«4800 emplois supplémentaires ont été comptabilisés au sein de l'économie régionale, soit une progression de 4,1 % par rapport à 2015», fait remarquer l'économiste indépendant, Jules Bergeron. Depuis dix ans, le gain est de 8500 emplois.

Selon lui, la plus récente addition d'emplois est la résultante d'un accroissement à la fois des postes à temps plein, soit 2000, mais davantage au chapitre du personnel à temps partiel avec 2800 personnes de plus dans ce type de travail.

«Peu importe la nature des emplois créés, l'effet a été bénéfique à la fois pour le nombre de personnes en chômage et pour le taux de chômage. Le nombre de personnes officiellement sans emploi a reculé de 10 000 à 9200 de 2015 à 2016. C'est 3000 personnes de moins qu'en 2012 et ce nombre ne cesse de reculer depuis. Même tendance pour le taux de chômage, parti de 9,6 % en 2012 pour se chiffrer à 7,1 % en 2016», a-t-il ajouté.

Dans un contexte de vieillissement de la population, le spécialiste se dit surpris de constater une hausse de la participation au travail. Ainsi, le taux d'activité ne cesse de progresser depuis 2011, s'établissant à 57,9 % en 2016.

Jules Bergeron... (François Gervais) - image 2.0

Agrandir

Jules Bergeron

François Gervais

«Malgré ces nouvelles positives, le fait qu'une économie soit caractérisée par un marché du travail dont l'amélioration passe par la création de postes en majorité à temps partiel nous incite à la prudence quant à la performance de l'économie mauricienne autant passée, que présente ou à venir», prévient M. Bergeron.

«Il faut aussi se rappeler que le comportement typique du marché du travail mauricien, avec une évolution de l'emploi en dents de scie, avec des hauts et des bas qui se succèdent, nous porte à souhaiter une période la plus longue possible en termes de création d'emplois, mais surtout pour des investissements productifs et durables», a-t-il renchéri.

Au Québec, le taux de chômage diminue d'un demi-point et se fixe à 7,1 % en 2016, soit son niveau le plus bas depuis les 40 dernières années. Chez les immigrants, le taux de chômage descend sous la barre des 10 % pour la première fois depuis la disponibilité des données, en 2006.

Le nombre d'heures hebdomadaires de travail des Québécois a peu changé par rapport à 2015 et s'élève à 34,9 heures en 2016. Le salaire horaire moyen (+ 2,8 %) progresse plus vite que l'inflation (+ 0,7 %).




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer