Les machines au coeur de la nouvelle stratégie

Dans l'ordre habituel, on retrouve la vice-première ministre... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Dans l'ordre habituel, on retrouve la vice-première ministre du Québec, Lise Thériault, le président du Comité de créneau, Yves Lacroix, et la ministre responsable de la Mauricie, Julie Boulet.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La vice-première ministre du Québec, Lise Thériault, a annoncé jeudi la création d'un 36e créneau d'excellence au Québec qui couvrira la Mauricie ainsi que les MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska pour la conception et la fabrication des machines.

«Je suis excité comme un enfant. On a franchi le fil d'arrivée», a spontanément lancé le président du comité, Yves Lacroix, aux quelque 125 participants au déjeuner mensuel des Manufacturiers de la Mauricie et du Centre-du-Québec (MMCQ). 

Selon lui, le besoin d'une démarche ACCORD (Action concertée de coopération régionale de développement) s'était fait sentir à la suite de la fermeture de la centrale nucléaire Gentilly-2.

«À la suite d'une étude du secteur de la conception et la fabrication de machines, il est ressorti que la zone géographique visée dispose, d'une part, d'une masse critique d'entreprises et de ressources dans un secteur touchant la conception et la fabrication de machines industrielles et commerciales et, d'autre part, d'un fort degré d'intérêt des industriels à s'engager dans ce secteur», a expliqué le directeur général de FAB 3R.

Le nouveau créneau d'excellence mobilisera 237 entreprises réparties dans les trois secteurs suivants: fabrication de machines, fabrication de composantes propriétaires et fabrication de produits métalliques.

Parmi les entreprises impliquées dans ce nouveau créneau, on retrouve AGT Robotique, Atelier d'usinage Gomex, FAB 3R, Groupe Mécanitec, Hyco Canada Limited, Hydrexcel, Les Machineries Pronovost, Métal Laminé DR, Neksys, Produits Métaux D.T. et Usinage Servitec.

«Cela témoigne du dynamisme du secteur manufacturier qui compte 40 000 emplois en Mauricie et au Centre-du-Québec, pour une contribution de 3,5 milliards de dollars au PIB. Et 49 % des machines exportées sont fabriquées ici, en région», a tenu à souligner la ministre régionale, Julie Boulet.

Ce nouveau créneau d'excellence, soutenu par le ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation du Québec, est une initiative d'un groupe de travail formé de 15 membres, dont 12 industriels, qui ont su démontrer tout le potentiel d'adhésion du secteur de la conception et de la fabrication de machines commerciales et industrielles à la démarche ACCORD existant depuis 10 ans et comportant maintenant 36 créneaux.

Le créneau poursuit plusieurs objectifs. Entre autres, il vise à permettre aux industriels de mieux se connaître entre eux et de provoquer des occasions d'affaires au profit des entreprises et de la région. On veut aussi initier des projets collaboratifs pour maximiser les retombées et bénéficier des projets d'autres créneaux.

Développer une meilleure connaissance des équipements et procédés de fabrication existants ou en développement, tant à l'échelle régionale qu'internationale, déterminer et intégrer des procédés et technologiques novateurs aux activités des industriels du créneau, permettre aux plus petits acteurs d'avoir accès aux contrats d'envergure et être en mesure de répondre conjointement et de façon complémentaire à des appels d'offres, positionner et mettre en valeur les industriels du créneau sur les marchés internationaux et déterminer les occasions d'affaires à l'international: voilà autant d'autres buts recherchés.

D'ailleurs, en lien avec les objectifs de la démarche ACCORD, le groupe de travail a développé un plan stratégique se déployant jusqu'en 2019 où quatre axes de développement seront mis de l'avant: les alliances et le maillage, l'innovation, l'exportation et la commercialisation et la formation de la main-d'oeuvre. 

«Nous visons que les entreprises innovantes et concurrentielles sur les marchés nationaux et internationaux de la région soient reconnues pour leurs compétences uniques dans ce secteur», a ajouté M. Lacroix.

Pour sa part, la vice-première ministre du Québec, Lise Thériault, a confirmé une aide financière totalisant 340 000 $ qui sera versée aux MMCQ pour veiller à l'implantation de la filière. Cette contribution gouvernementale permettra notamment à l'organisme de mettre en oeuvre le plan stratégique triennal 2016-2019 du nouveau créneau d'excellence et de réaliser, dès maintenant, quelques actions prioritaires telles que le développement d'une plateforme des entreprises, la réalisation d'une cartographie du secteur et de sa chaîne de valeur ainsi que la promotion des métiers reliés au domaine.

«Il faut arrêter de se voir l'éternel compétiteur de l'autre. Et c'est le seul créneau qui n'inclut pas deux régions en entier, comme quoi on s'adapte à la réalité de la région», a fait remarquer la ministre responsable des PME.

Finalement, le député de Trois-Rivières, Jean-Denis Girard, se réjouit de l'espace donné aux entreprises, comme ce fut le cas avec la nouvelle gouvernance du Fonds de diversification. «Où est Donald Martel quand il y a de bonnes nouvelles?», a-t-il conclu.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer