Autos: offres de financement déroutantes

Alors que pointe à l'horizon l'un des moments forts de l'année au chapitre des... (Archives Bloomberg)

Agrandir

Archives Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Gary Frost

Gary Frost est directeur des services aux consommateurs à l'Office de la protection du consommateur.

Le Nouvelliste

Alors que pointe à l'horizon l'un des moments forts de l'année au chapitre des ventes d'automobiles neuves, la lecture attentive des publicités des constructeurs et concessionnaires de toutes marques qui tapissent les journaux peut en dérouter plus d'un.

C'est notamment le cas pour certaines publicités comportant une offre de financement, pour l'achat comme la location, où l'exercice visant à se dépatouiller à travers les multiples formules offertes et surtout à comparer les offres entre elles, n'est pas simple.  

Marketing du paiement périodique

L'observateur intéressé aura tôt fait de constater que le paiement périodique constitue souvent le point focal des messages publicitaires relatifs aux offres de financement dans le domaine de l'automobile. Au fil des ans, on a vu défiler des messages publicitaires mettant en évidence la mensualité que le consommateur était appelé à verser, puis les offres de financement placardant des paiements aux deux semaines. Enfin, plus récemment, certains messages publicitaires ne mettent plus nécessairement l'accent sur le paiement périodique requis, mais plutôt sur l'«équivalent» d'un paiement périodique, comme l'indiquent certaines publicités présentant l'obligation du consommateur sous forme d'un «paiement» hebdomadaire. 

Ainsi, les consommateurs, même lorsqu'ils sont déterminés à y voir clair, sont confrontés à des pratiques publicitaires qui sont susceptibles de rendre la tâche plus ardue alors qu'ils doivent souvent se référer à de plantureuses vignettes de bas de page renfermant un texte abondant écrit de surcroît en très petits caractères.  

Les exigences de la loi

Dans le domaine du crédit à la consommation, les exigences de la Loi sur la protection du consommateur (LPC), relativement aux messages publicitaires, visent à fournir au consommateur une information claire et complète lui permettant de prendre une décision éclairée. Ces exigences diffèrent quelque peu selon qu'il s'agisse du financement à l'achat ou à la location à long terme. 

Financement à l'achat

Aussi, toute publicité d'un commerçant concernant les modalités d'une offre de financement à l'achat d'une automobile doit notamment y indiquer: 

• le versement comptant exigé ou l'absence de versement comptant;

• le total des frais de crédit;

• le nombre et la durée des paiements périodiques;

• le montant de chaque paiement différé;

• l'obligation totale du consommateur incluant les frais de financement.

Ainsi, on ne peut mentionner le montant des paiements périodiques (par exemple 259 $ par mois ou 119 $ aux deux semaines) sans indiquer également les autres éléments tels que le nombre réel de versements et l'obligation totale du consommateur. 

Financement à la location à long terme

Il en va de même, avec les adaptations nécessaires, pour les offres de financement sur le mode de la location à long terme. Toute publicité d'un commerçant concernant les modalités de la location d'un contrat de louage à long terme doit notamment indiquer les informations suivantes: 

• tout ou partie du montant exigé avant le début de la période de location;

• le nombre et la durée des périodes de paiement;

• le montant des versements périodiques;

• la limite au degré d'utilisation du bien ainsi que le coût pour une utilisation excédentaire, s'il y a lieu.

Droit fondamental

Au-delà des strictes obligations légales qui incombent aux publicitaires, il est utile de rappeler qu'une information claire et complète permettant au consommateur de comparer entre elles les offres qui lui sont faites et de prendre une décision éclairée compte parmi les droits fondamentaux du consommateur tels qu'édictés par Consumers International, une fédération regroupant plus de 200 organisations vouées à la défense droits des consommateurs dans plus de 100 pays à travers le globe. Il s'agit là du point d'équilibre naturel entre le devoir du consommateur à agir en consommateur averti et le droit de ce dernier à disposer des éléments qui lui permettent de faire un choix en connaissance de cause et d'être protégé de toute information trompeuse ou biaisée.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer