Encore une baisse du nombre de permis de construction à Shawinigan

En novembre 2016, la Ville de Shawinigan a... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

En novembre 2016, la Ville de Shawinigan a accordé un permis pour des travaux d'agrandissement estimés à 500 000 $ au Bistro Saint-Mo, où les travaux sont en cours sur la Promenade du Saint-Maurice.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Reflet d'un contexte économique difficile ou retour à la normale, le nombre et la valeur des permis émis par la Ville de Shawinigan ont subi un recul pour une deuxième année consécutive en 2016.

Si la rénovation résidentielle réussit à se maintenir, la construction d'unités principales a affiché l'une de ses pires performances depuis la fusion.

L'an dernier, la Ville de Shawinigan a émis un total de 2005 permis, pour un total de 64,5 millions $. En termes de valeur, la différence avec 2015 peut s'expliquer par l'important chantier de démolition de l'ancienne aluminerie. Ce permis était évalué à 5,5 millions $.

Par contre, le nombre d'autorisations accordées recule continuellement depuis 2013. Au cours des quatre dernières années, la quantité de permis émis à Shawinigan est passée de 2649 à 2005, un recul de 24 %.

Certains secteurs subissent de fortes variations d'une année à l'autre, mais la constance du déclin de la construction résidentielle ne se dément pas. En fait, les 59 permis émis en 2016 pour ces travaux représentent exactement la moitié du total de 2013. La valeur des manoeuvres pour la construction principale résidentielle s'établissait à 17,2 millions $ l'an dernier, un plancher inégalé depuis 2007.

Une fois de plus, le secteur Shawinigan-Sud agit comme locomotive dans la construction résidentielle, avec l'émission de 19 permis créant autant d'unités sur ce territoire l'an dernier. En guise de comparaison toutefois, en 2010, 38 permis avaient été accordés pour une construction résidentielle dans ce secteur, pour un total de 71 logements.

En terme de rénovation, le bilan s'est pratiquement maintenu en 2016, avec l'émission de 572 permis pour une valeur frôlant les dix millions de dollars. Il s'agit d'une baisse de seulement six autorisations par rapport à l'année précédente, mais d'une hausse de valeur de près de 6 %. Pas plus tard qu'en 2014 toutefois, on frôlait les 700 permis de rénovation pour une valeur de plus de 14 millions $ à Shawinigan.

Dans une perspective historique, 2016 ne se classe tout de même pas trop mal. Depuis la fusion, la Ville de Shawinigan a émis pour une valeur moyenne de 60,6 millions $ en permis par année. Depuis 2002, la dernière année se classe au 9e rang dans cette catégorie.

Rappelons que la Ville de Shawinigan a établi son record dans ce domaine en 2012, avec l'émission de 2212 permis d'une valeur d'un peu plus de 84 millions de dollars. La vigueur de la construction résidentielle, mais aussi les projet de garage municipal et de centre de curling avaient particulièrement stimulé les statistiques.

Projets particuliers

Parmi les investissements qui ont sorti de l'ordinaire en 2016, notons la construction d'un immeuble de 16 condos sur la rue du Débarcadère dans le secteur Grand-Mère, un projet de 2,5 millions $.

En décembre, la Ville a aussi accordé un permis d'une valeur de six millions de dollars au Domaine du Parc, pour un important projet d'agrandissement de cette résidence pour personnes âgées dans le secteur Saint-Georges.

Shawinigan aluminium a continué d'être active l'an dernier, en obtenant un permis de près de 500 000 $ pour divers travaux aux réseaux sanitaire et pluvial sur sa propriété et de 845 000 $ pour une construction.

Dans le secteur Saint-Gérard-des-Laurentides, le Camp Minogami a déclaré des travaux de 1,5 million $ pour un projet d'infrastructures incluant une cafétéria.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer