Capital croissance PME: 27 bénéficiaires régionaux

La Résidence Place Belvédère a bénéficié du fonds... (Photo: Archives, Le Nouvelliste, Olivier Croteau)

Agrandir

La Résidence Place Belvédère a bénéficié du fonds Capital croissance PME.

Photo: Archives, Le Nouvelliste, Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Capital régional et coopératif Desjardins (CRCD) et la Caisse de dépôt et placement du Québec ont annoncé lundi un réinvestissement totalisant 90 millions de dollars dans Capital croissance PME (CCPME). Cette nouvelle participation porte désormais à 540 millions de dollars la capitalisation totale de ce fonds, destiné aux PME de toutes les régions du Québec.

Depuis sa création en 2010, pas moins de 322 entreprises québécoises ont bénéficié d'un financement de CCPME, dont 247 PME (77 %) établies à l'extérieur de Montréal et de la région de la Capitale-Nationale. Au Centre-du-Québec, ce nombre est de 15 tandis qu'en Mauricie, il est de 12.

Sur les 374 millions de dollars engagés depuis le début, une somme de 110 millions de dollars l'aura été dans les régions ressources, dont la Mauricie, pour un montant de 14 millions de dollars. Placements Le Belvédère, Groupe E. Morel, Maison Isabelle, Investissements Bédard-Hallé, Louis Lafrance & fils et Maison GrandChamp sont autant d'exemples d'entreprises ayant bénéficié d'un tel coup de pouce financier.

Pour le Centre-du-Québec, les engagements sont de l'ordre de 17 millions de dollars pour des entreprises telles que Groupe MBI et Fromagerie L'Ancêtre.

En 2016 seulement, ce sont près de 70 entreprises qui ont obtenu du financement par l'entremise de CCPME, dont 31 en régions ressources.

Capitalisé à parts égales par la Caisse et CRCD, ce fonds offre aux PME québécoises du financement pour réaliser leurs projets de croissance. CCPME vise à satisfaire les besoins de financement de moins de cinq millions de dollars. 

«Plusieurs PME du Québec, qui sont des fleurons dans leur domaine, sont sous-capitalisées car elles ont essentiellement recours à de la dette pour s'approvisionner en capital», souligne Luc Ménard, chef de l'exploitation de Desjardins Entreprises Capital régional et coopératif.

Selon lui, une telle approche freine leur développement et les rend vulnérables à des acquisitions par des concurrents étrangers.

«Le financement sous forme d'équité favorise la pérennité de nos fleurons. Pour les financements de CCPME, nous avons d'ailleurs créé le programme Équité PME qui propose une gouvernance plus souple, de même qu'une convention abrégée plus simple et moins coûteuse», renchérit-il. 

«La Caisse est active à tous les stades de croissance des entreprises québécoises, que ce soit par l'entremise de ses investissements directs ou des fonds qu'elle soutient. D'ailleurs, au cours des sept dernières années, le fonds CCPME a contribué de façon tangible à l'essor de centaines de petites entreprises québécoises en pleine progression.

Notre implication dans Capital croissance PME sert assurément notre volonté de générer de la croissance partout au Québec et d'appuyer un bassin important de PME, dont certaines deviendront les champions de demain», a conclu Christian Dubé, premier vice-président, Québec, à la Caisse de dépôt et placement du Québec.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer