CPQ: 70 pour cent des entreprises ont des difficultés à recruter

Le président-directeur général du Conseil du patronat du... (Archives, La Presse)

Agrandir

Le président-directeur général du Conseil du patronat du Québec, Yves-Thomas Dorval

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Quelque 70 pour cent des entreprises, au Québec, affirment avoir des difficultés à recruter de la main-d'oeuvre, selon un sondage commandé par le Conseil du patronat.

Ce sondage Léger a été préparé en prévision du Rendez-vous national sur la main-d'oeuvre, qui doit avoir lieu la semaine prochaine à Québec, et qui doit réunir les acteurs du milieu de travail et de la formation.

Les employeurs y indiquent que leurs difficultés à recruter du personnel se confirment tant pour des emplois qui exigent une scolarité de niveau secondaire (37 pour cent) qu'une scolarité de niveau collégial (29 pour cent), voire des emplois qui ne nécessitent aucune diplomation spécifique (28 pour cent).

De même, les employeurs semblent percevoir les mesures de conciliation travail-famille comme un moyen d'attirer et de retenir du personnel, a noté au cours d'une entrevue, vendredi, Yves-Thomas Dorval, président-directeur général du Conseil du patronat.

Ainsi, 81 pour cent ont dit offrir des mesures pour concilier la vie personnelle ou familiale et le travail, comme des horaires flexibles, une réduction de la semaine de travail à la demande de l'employé ou des congés mobiles non rémunérés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer