• Le Nouvelliste > 
  • Affaires 
  • > Le Centre-du-Québec veut les sommes non utilisées du Fonds de diversification 

Le Centre-du-Québec veut les sommes non utilisées du Fonds de diversification

Drummondville et Victoriaville reluquent les sommes non utilisées... (François Gervais)

Agrandir

Drummondville et Victoriaville reluquent les sommes non utilisées du Fonds de diversification économique créé en marge de la fermeture de la centrale nucléaire Gentilly-2.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(Drummondville) Si Trois-Rivières et Bécancour ne présentent pas de nouveau projet admissible au Fonds de diversification économique, en marge de la fermeture de la centrale nucléaire Gentilly-2 d'ici 2018, la région perdra un peu plus de la moitié de l'enveloppe de 200 M$ qui lui était allouée.

Et les intervenants économiques de Drummondville et de Victoriaville n'ont pas l'intention de regarder cette somme leur passer sous le nez les bras croisés. Ayant des projets pour beaucoup plus que les 50 M$ qui leur étaient dévolus, ils demandent maintenant accès à la part laissée sur la table par leurs voisins.

«Il est important de rappeler que l'objectif initial annoncé lors de la création de ce fonds était de générer plus de 1,2 milliard de retombées économiques en cinq ans pour le Québec, ce qui voudrait dire que la moitié n'auront pas été réalisés notamment par manque de projets admissibles dans les deux MRC ciblées principalement par ce fonds», affirme le président de la Chambre de commerce et d'industrie de Drummond, Gerry Gagnon.

Des 200 M$ annoncés, 150 M$ étaient réservés pour les territoires couverts par la MRC de Bécancour et la Ville de Trois-Rivières, laissant 50 M$ des fonds disponibles pour les MRC en périphérie. Il a fallu moins de quatre ans aux MRC d'Arthabaska et de Drummond pour utiliser complètement leur part de l'enveloppe et elles en ont toujours dans leurs cartons. Elles sont forcées de laisser en plan plusieurs projets d'investissement pouvant contribuer à l'objectif de diversification économique, à la création et au maintien des emplois de qualité sur leur territoire.

«Il serait dommage que les sommes restantes soient retournées au Fonds consolidé du revenu du Québec. Nous demandons une réallocation rapide de la moitié des sommes restantes en la faveur du Centre-du-Québec pour répondre à des demandes qui sont encore nombreuses», estime le directeur général de la Société de développement économique de Drummond, Martin Dupont, rappelant que le gouvernement avait alloué ces sommes afin de compenser la perte de plus de 800 emplois au Centre-du-Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer