Bombardier: le Brésil contestera devant l'OMC

Bombardier... (La Presse)

Agrandir

Bombardier

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Bombardier a répliqué au Brésil après que le pays se soit engagé, lundi, à déposer une plainte contre le Canada devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC) pour contester les subventions accordées au géant de l'aéronautique et du transport Bombardier.

Selon le porte-parole de Bombardier Olivier Marcil, la société montréalaise est persuadée que tous les investissements dans l'entreprise «sont complètement conformes» à toutes les règles de l'OMC.

M. Marcil a ajouté que la menace du Brésil était «ironique» compte tenu du niveau de subventions gouvernementales et de l'appui qu'il accorde au constructeur d'avions brésilien Embraer.

Bombardier (TSX:BBD.B) réagissait ainsi à un communiqué émis lundi par le ministère des Affaires étrangères du Brésil. Selon ce dernier, l'appui dont profite Bombardier (TSX:BBD.B) n'est pas compatible avec les règles de l'OMC et affecte son concurrent brésilien.

Le pays sud-américain en a contre l'investissement d'environ 2,5 milliards $US allongé cette année par le gouvernement du Québec pour soutenir Bombardier.

Bombardier a obtenu un investissement de 1 milliard $US du gouvernement du Québec pour le programme d'avions CSeries. L'entreprise a en outre cédé, à la fin 2015, une participation de 30 pour cent dans sa division ferroviaire à la Caisse de dépôt et placement du Québec, pour 1,5 milliard $US.

Ottawa discute aussi avec la société en vue d'un investissement de 1 milliard $US. Le Brésil affirme que ces investissements visent à garantir la viabilité du nouvel avion commercial de Bombardier et à réduire artificiellement le prix des appareils de la CSeries.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer