Grand colloque sur l'exportation

Le premier Colloque Export Mauricie - Rive-Sud a... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Le premier Colloque Export Mauricie - Rive-Sud a été lancé mardi après-midi, au DigiHub de Shawinigan.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Les fortes variations de la valeur du dollar canadien, l'incertitude provoquée par le réflexe protectionniste du nouveau président américain, les conséquences du traité de libre-échange entre le Canada et l'Europe: les entreprises exportatrices entament la prochaine année dans un contexte très particulier. La Chambre de commerce et d'industries de Trois-Rivières, Carrefour Québec international et les Manufacturiers de la Mauricie et du Centre-du-Québec saisissent la balle au bond en organisant le premier Colloque export Mauricie - Rive-Sud, le 3 février à l'hôtel Delta.

Pour confirmer la portée régionale de cet événement, les organisateurs avaient choisi le DigiHub de Shawinigan pour annoncer la programmation. 

Ce colloque durera toute la journée. François Dupuis, vice-président et économiste en chef au Mouvement Desjardins, s'occupera de l'allocution du déjeuner. Par la suite, les participants pourront choisir entre diverses conférences présentées en blocs durant la matinée. D'autres conférenciers s'ajouteront en après-midi et une période de réseautage est prévue en fin de journée. La ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation, Dominique Anglade, devrait faire une apparition lors de ce colloque.

Marie-Pier Matteau, directrice générale de la CCITR, mentionne qu'au-delà du contexte international actuel, l'exportation a été peu abordée par le mouvement au cours des dernières années.

«Ça fait environ cinq ans qu'il n'y a pas eu de colloque sur l'exportation», fait-elle remarquer. «Des enjeux sont vécus avec la dernière élection aux États-Unis, l'entente de libre-échange avec l'Europe. Il y a des choses pertinentes à savoir, des opportunités qui s'en viennent. On veut outiller les manufacturiers de la Mauricie, de la rive sud et n'importe qui au Québec: nos portes sont grandes ouvertes!»

Mme Matteau convient que l'exportation ne constitue pas un axe prioritaire dans une chambre de commerce, d'où l'intérêt d'allier ses forces avec Carrefour Québec international et les Manufacturiers de la Mauricie et du Centre-du-Québec pour l'organisation de cet événement.

«On ne parle jamais trop d'exportation; en fait, on n'en parle pas assez!», fait remarquer Sandrine Jobin, commissaire au développement des entreprises et coordonnatrice pour la Mauricie chez Carrefour Québec International. «C'est une priorité du gouvernement, tant fédéral que provincial. Ça allait dans notre mission.»

«L'exportation pour le développement économique, c'est fondamental», ajoute Yanick Gamelin, directeur général par intérim pour les Manufacturiers de la Mauricie et du Centre-du-Québec. «Quand une entreprise exporte, elle prend des capitaux à l'extérieur et les ramène dans la région. Ces capitaux sont réinvestis dans des emplois, pour la sous-traitance...»

CQI et les MMCQ organisent, chacun de leur côté, des activités et des formations tout au long de l'année. Cette concertation leur permet de présenter un événement de plus grande envergure. Le comité souhaite accueillir au moins 150 participants lors de ce premier colloque.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer