Le grand coup au KiNipi

Un nouveau complexe d'hébergement sera bâti au KiNipi... (François Gervais)

Agrandir

Un nouveau complexe d'hébergement sera bâti au KiNipi spa et bains nordiques de Trois-Rivières.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) C'est un investissement majeur qui sera réalisé en 2017 au KiNipi spa et bains nordiques de Trois-Rivières avec l'arrivée d'hébergement touristique sur le site même de l'établissement. Grâce à un investissement de 7,92 M$, le site accueillera dès l'automne 2017 des unités d'hébergement et créera du même coup trente nouveaux emplois à Trois-Rivières.

Le chantier a d'ailleurs déjà débuté, avec notamment la construction d'un garage sous-terrain qui permettra d'accueillir les véhicules des visiteurs. Dès la fin de l'hiver, les travaux se poursuivront afin d'ériger la bâtisse, qui comptera 24 unités d'hébergement touristique de grand luxe, classées quatre étoiles. L'ouverture de ces installations, situées juste à côté du bâtiment principal déjà existant, serait prévue pour l'automne 2017.

L'investissement est rendu possible notamment grâce à la participation du gouvernement du Québec, qui a octroyé 3,5 M$ d'aide financière, dont 1,5 M$ en prêt sans intérêt issu du Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie. La balance constituera un prêt accordé par Investissement Québec.

Les unités d'hébergement seront composées d'une cuisinette et d'une ou deux chambres. On retrouvera également, dans le nouveau bâtiment, une salle de réunion pouvant accueillir une trentaine de personnes. Au total, les unités d'hébergement pourront accueillir jusqu'à 70 personnes.

La ministre du Tourisme et députée de Laviolette,... (François Gervais) - image 2.0

Agrandir

La ministre du Tourisme et députée de Laviolette, Julie Boulet, l'un des principaux actionnaires du KiNipi, Gilles Champagne, le maire de Trois-Rivières Yves Lévesque et le député de Trois-Rivières Jean-Denis Girard.

François Gervais

Le projet propose un immeuble de 24 unités... - image 2.1

Agrandir

Le projet propose un immeuble de 24 unités d'une ou deux chambres de grand luxe, classé quatre étoiles.

Selon Gilles Champagne, actionnaire du KiNipi spa et bains nordiques, la demande pour de l'hébergement était très forte depuis le début des opérations de l'entreprise, en 2012. «Vous n'avez pas idée comment le monde nous en parlait. Les gens voulaient rester ici une journée de plus, profiter de la région. En même temps, on a beaucoup de gens de Trois-Rivières parmi nos clients, donc on va augmenter l'offre de services et attirer de nouvelles personnes de l'extérieur de Trois-Rivières», se réjouit M. Champagne.

À la fin de l'année 2016-2017, le KiNipi pourrait bien avoir atteint le cap des 38 500 visiteurs annuellement, explique Gilles Champagne. Avec les nouveaux équipements disponibles dès l'automne 2017, l'entreprise prévoit accueillir pas moins de 44 500 personnes en 2017-2018.

Une prévision qui avait de quoi réjouir la ministre du Tourisme et députée de Laviolette, Julie Boulet, venue faire l'annonce de la participation financière de son gouvernement dans ce projet. «Le tourisme est un secteur hautement concurrentiel. Le Québec doit rester créatif et innovant. Ici, on a un exemple parfait d'un organisme qui va se développer au grand profit de l'offre touristique. C'est un endroit magnifique, spacieux, qui répond aux besoins de la clientèle. Le tourisme hivernal est un tourisme à la recherche d'aventure, un tourisme en grande croissance partout au Québec», constate Julie Boulet. Cette dernière rappelle d'ailleurs qu'au Québec, environ 44% des gens qui visitent des spas sont des touristes qui viennent passer au moins une nuitée.

Trente nouveaux emplois viendront donc s'ajouter aux quelque 70 emplois déjà consolidés dans l'entreprise. Les actionnaires du KiNipi ne cachent d'ailleurs pas qu'il ne s'agit que d'une phase d'un projet de développement appelé à grandir encore plus dans les prochaines années. «C'est un projet à long terme, mais que nous devons faire étape par étape. On a consolidé le KiNipi spa, on va consolider l'offre d'hébergement, et après on fera d'autres projets. On veut continuer à rester beau et attrayant», convient Gilles Champagne, qui n'exclut pas le développement d'unités résidentielles sur une autre partie des terrains appartenant au groupe d'investisseurs du KiNipi. Des projets de partenariat avec le club de golf Ki-8-Eb, voisin du spa nordique, sont également sur la table, notamment avec le développement de forfaits offerts aux touristes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer