Escapade vers le sud: partez protégés

Pour faire un beau voyage dans le sud,... (AP)

Agrandir

Pour faire un beau voyage dans le sud, il faut prendre quelques précautions.

AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Gary Frost

Gary Frost est directeur des services aux consommateurs à l'Office de la protection du consommateur.

Le Nouvelliste

(Collaboration spéciale) CHRONIQUE / Subitement tenaillés par une envie de plier bagage et de filer aussi loin au sud que vous le permettra votre portefeuille pendant la période des Fêtes?

Avant de rêvasser aux douceurs d'un climat tropical, il faut prendre certaines précautions dans vos préparatifs afin de limiter les risques de pépins qui peuvent rapidement transformer l'excitante aventure anticipée en désolante mésaventure.

Agent de voyages ou directement avec les fournisseurs?

Considérant l'offre pléthorique de services touristiques sur le web, des consommateurs peuvent choisir d'être autonomes dans l'organisation de leur prochaine escapade alors que d'autres préféreront l'accompagnement et les conseils judicieux des professionnels dont c'est le métier.

Agence traditionnelle vs agence web

Clarifions ce qui peut apparaître confondant dans les esprits de plusieurs lorsqu'on évoque les agences de voyages. Pour certains, ce terme désigne exclusivement l'agence de voyages traditionnelle exploitant un établissement où les voyageurs se rendent pour acheter des services touristiques. 

Or, bien qu'elles soient tenues par la loi d'avoir un établissement situé au Québec, les agences de voyages exercent également leurs activités sur le web. Ce qu'il faut retenir comme voyageur, c'est de s'assurer de faire affaire avec une agence de voyages titulaire d'un permis en règle. C'est par elle seule que les voyageurs auront accès au dispositif de protection financière établie par la Loi sur les agents de voyages (LAV).

Fonds d'indemnisation

Le Fonds d'indemnisation des clients des agents de voyages est une composante du dispositif de protection financière des voyageurs. Il vous permet d'obtenir un remboursement si votre agence de voyages ou un fournisseur (transporteur aérien, hôtelier, croisiériste, etc.) n'a pas fourni les services que vous avez achetés. 

Si vous avez fait affaire avec un fournisseur pour vous procurer, par exemple, un billet directement du transporteur aérien, réserver une chambre dans un établissement hôtelier, etc., sans passer par un agent de voyages titulaire d'un permis, le fonds ne vous protège pas. Considérant l'importance des sommes que les voyageurs paient à l'avance pour leur voyage, cette protection n'est pas négligeable.

Contribution de 1 $ / 1000 $

Le Fonds est constitué à partir des contributions des voyageurs qui sont perçues par les agences de voyages au moment de l'achat du voyage. Cette contribution est de l'ordre de 1 $ pour chaque tranche de 1000 $ de services touristiques achetés d'un agent de voyages détaillant au Québec.

1000 voyageurs indemnisés en 2015-2016

Tous les cas de déroute ne font pas nécessairement la manchette, mais il demeure que pour l'exercice 2015-2016, 1000 voyageurs ont été indemnisés par le dispositif de protection financière pour un montant global de près de 1 million de dollars.

Un permis en règle

Un agent de voyages doit, en vertu de la LAV, être titulaire d'un permis émis par l'Office de la protection du consommateur (OPC). Sachez également que les conseillers en voyages qui sont employés par les agences de voyages doivent se munir d'un certificat.

Quand vous faites affaire avec un conseiller en voyages, dont un certain nombre d'entre eux ne travaillent pas dans les locaux de l'agence, assurez-vous qu'il possède un certificat valide délivré par l'OPC. Pour en savoir plus: voyagezbienprotege.gouv.qc.ca

Gary Frost est directeur des services aux consommateurs à l'Office de la protection du consommateur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer