Les conditions de travail en tête de liste

Le directeur québécois des Métallos, Alain Croteau, soutient... (François Gervais)

Agrandir

Le directeur québécois des Métallos, Alain Croteau, soutient que de profonds changements doivent être apportés par le gouvernement au niveau de la santé et de la sécurité en milieu de travail

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Photo: Francois Gervais14/09/16. TR, Journal. Bloc photo Felix St-Aubin
Félix St-Aubin
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le syndicat des Métallos a ciblé deux dossiers prioritaires auxquels il s'attaquera de front pour l'année à venir: les clauses de disparité au travail - aussi connues sous le nom de clauses orphelin - ainsi que la santé et la sécurité.

Ces deux thèmes ont été abordés lors de la 52e assemblée annuelle du syndicat des Métallos, Un pour tous, tous Métallos, qui s'est conclue vendredi à l'hôtel Delta de Trois-Rivières après trois journées de discussions.

Ce rendez-vous a revêtu une saveur particulière cette année pour le directeur québécois des Métallos, Alain Croteau. Ce dernier participe aux assemblées depuis 26 ans, mais pour la première fois en 2016, il en a assuré l'animation. Ses messages ont été «bien reçus» par l'auditoire, selon ses dires, dont celui qui touchait directement les plus jeunes travailleurs.

«Les clauses de disparité de traitement, basées sur la date d'embauche des travailleurs, affectent les nouveaux travailleurs. Les plus vieux vont avoir un régime de retraite à prestations, tandis que les plus jeunes auront un régime de retraite à cotisations, mais qui est moindre. Au fil des années, les jeunes se sentent abandonnés et cela fait en sorte de diviser nos travailleurs», avance M. Croteau.

«Il existe déjà une loi, la loi sur les normes du travail, où il est prévu qu'il n'y a pas de clauses de disparité sous les salaires. On voudrait que le gouvernement ajoute les retraites et les assurances collectives et, si c'est le cas, le débat sera clos», renchérit-il, ajoutant au passage qu'il aimerait que le tout soit adopté afin d'éviter de possibles grèves l'année prochaine.

Le nombre élevé d'accidents graves en milieu de travail, de même que les deux décès recensés dans les rangs des Métallos, qui ont eu lieu au cours de la dernière année, ont également été au coeur des dialogues.

«Un monsieur, qui était sur une passerelle dont les poutres étaient pourries, a tombé au fond de la mine et il s'est tué. Son confrère s'est aussi blessé gravement. S'il y avait eu de l'entretien préventif, il serait encore avec nous aujourd'hui. De l'entretien préventif, on fait ça tous les mois, on vérifie les boulons et l'état de la pièce. Ça fait en sorte d'éviter les graves accidents. Ça devait faire plus de deux ans qu'il n'y avait pas eu d'entretien là-dessus parce qu'une poutre, de huit par huit, ça ne pourrit pas du jour au lendemain», martèle M. Croteau.

Le principal concerné est d'avis que les comités paritaires, de santé et sécurité ainsi que des programmes de prévention doivent être présents dans tous les secteurs d'activités. Et c'est sans oublier la quantité d'inspecteurs, qui est jugée insuffisante «pour faire respecter la loi qui est en vigueur».

«Il faut aussi informer les employeurs que c'est beaucoup mieux de faire de la prévention que d'essayer de sauver des coûts sur la réparation. (...) Il faut investir, mais de la prévention c'est du long terme. C'est après cinq, six ou sept ans qu'on voit le fruit de nos efforts. [Toutefois], les employeurs voient souvent à court terme et ont la philosophie de regarder sur une ou deux années. C'est ça, peut-être, qui explique en partie les décès qu'on a tous les ans», suppose-t-il.

La campagne pour un salaire minimum à 15 $ de l'heure, menée conjointement avec la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), s'est insérée dans le dernier segment de la 52e assemblée annuelle des Métallos. Les délégués ont assisté à une présentation à ce sujet et, sans surprise, ils se sont unanimement prononcés en faveur de cette motion.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer