LES CJE dévoilent leur approche MAP

La directrice générale du CJE comté Nicolet-Bécancour, Annie... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

La directrice générale du CJE comté Nicolet-Bécancour, Annie Richard, en compagnie du professeur de l'UQAM, Henri Boudreault.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Bécancour) Les carrefours jeunesse-emploi (CJE) de la Mauricie et du Centre-du-Québec ont dévoilé leur approche MAP (Mon Attitude Professionnelle) pour répondre aux besoins de développement des compétences comportementales en lien avec les personnes de 16 à 35 ans.

Conscients des besoins des entreprises et des attitudes professionnelles de base non maîtrisées par des personnes de 16 à 35 ans, les CJE ont conçu plus de 80 outils, à partir de l'approche développée par Henri Boudreault, professeur à l'Université du Québec à Montréal (UQAM), pour appliquer celle-ci concrètement dans l'ensemble de leurs rencontres d'accompagnement et de coaching.

Portraits d'autoévaluation, guides d'animation et vidéos de techniques d'impact: voilà autant d'outils disponibles. Le but? Amener les personnes qui fréquentent les CJE à être fonctionnelles au niveau personnel et professionnel et répondre aux exigences du marché du travail dans ce sens.

«Il est important de se rappeler qu'un employeur embauche généralement une personne sur la base des capacités professionnelles qu'elle manifeste et la remercie sur la base des attitudes professionnelles qu'elle ne manifeste pas», souligne la directrice générale du CJE comté Nicolet-Bécancour, Annie Richard.

Ainsi, 20 compétences comportementales dont 11 de base sont intégrées systématiquement dans l'ensemble des services des CJE.

Selon l'organisme, être fonctionnel se définit par l'application des procédures, des méthodes et des techniques selon des règles et en étant autonome. Cela se manifeste par la maîtrise de l'organisation, la patience, la communication, l'initiative, l'efficacité, l'assiduité, le respect, la protection, la tenue, l'autonomie et la persévérance.

«Ces attitudes sont donc présentes dans un aspect de développement pour la personne dans l'ensemble des services des CJE par des rencontres individuelles et de groupe, en plateau de travail ou lors des stages en milieu de travail», explique-t-elle.

L'approche MAP, implantée dans les CJE de la Mauricie et du Centre-du-Québec, soutient ainsi les personnes pour qu'elles soient plus performantes en milieu de travail et dans leur projet de vie. Elle vise également à développer des attitudes précises qui sont reconnues par les employeurs et les institutions relativement à l'efficacité des ressources humaines. 

«Elle vient mettre des mots sur des situations vécues par les employeurs avec leurs employés. Cette approche n'est pas une formule magique, mais bien des moyens pour que les conseillers et intervenants des CJE bonifient leur accompagnement auprès des personnes pour maximiser leur chance de réussite», renchérit la directrice générale du CJE de Shawinigan, Pascale Fraser.

Les équipes des CJE sont disponibles dans chacun de leur territoire respectif pour accompagner les personnes, les institutions scolaires et les entreprises pour contribuer à la réussite de l'adéquation de la formation, des compétences et de l'emploi, et ce, pour répondre aux besoins du marché du travail.

Rappelons que les CJE sont des organismes qui accompagnent les personnes de 16 à 35 ans par l'intégration ou la réintégration en emploi, le retour aux études ou la réorientation de carrière, la persévérance scolaire, l'établissement en région ainsi que la sensibilisation à l'entrepreneuriat.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer