La Tuque: rencontre sur le budget moins courue

La consultation sur le budget a été moins... (Audrey Tremblay, Le Nouvelliste)

Agrandir

La consultation sur le budget a été moins populaire cette année.

Audrey Tremblay, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) Le conseil municipal de La Tuque a rencontré une vingtaine de citoyens en milieu de semaine dans le cadre d'une consultation sur le budget 2017. L'activité, qui a connu beaucoup plus de succès l'an dernier, a tout de même permis aux contribuables de s'exprimer sur les défis budgétaires de la municipalité.

«C'est décevant de voir que les gens ne s'intéressent pas davantage à la gestion municipale. Heureusement, la rencontre a été diffusée à la télévision communautaire, alors on peut penser qu'il y a beaucoup de monde qui ont reçu l'information que nous avions à partager avec la population», mentionne le maire de La Tuque, Normand Beaudoin.

Le directeur général, Marco Lethiecq, a d'abord présenté en bref l'état général de la ville, de ses dépenses et de ses revenus. Il a aussi été question de la dette municipale qui représente 21,35 % des actifs de la municipalité, un ratio jugé raisonnable par l'administration municipale latuquoise.

«C'est certain qu'on travaille fort pour diminuer la dette, car on sait que c'est quelque chose qui préoccupe nos citoyens. Toutefois, ce que nous voulions expliquer aux gens, c'est que la dette de notre municipalité, c'est l'équivalent de quelqu'un qui possède une maison d'une valeur de 100 000 $ sur laquelle il y a une hypothèque de 21 350 $. C'est tout à fait normal», a commenté le maire Normand Beaudoin.

Ce dernier a rappelé, mercredi soir, l'importance pour le conseil municipal d'outiller la population pour que les gens soient capables de se forger leur propre opinion sur l'administration municipale. D'ailleurs tous les documents présentés lors de la rencontre sont disponibles sur le site web de la Ville. 

«On s'attendait à avoir plus de monde et plus de suggestions, mais ce n'est pas grave. L'important, c'est qu'on est transparent. On donne l'information aux citoyens et on leur donne l'opportunité de répondre à leurs questions», a souligné le maire.

Les citoyens qui étaient présents à la rencontre avaient surtout des interrogations. Il a été question de la dette, de la flotte des véhicules, du déneigement, du balisage de la rivière Saint-Maurice, de création d'emplois et de soutien aux entreprises.

Le directeur général a aussi profité de l'occasion pour faire un rappel de toutes les consultations citoyennes qui ont été réalisées par le conseil municipal depuis un peu plus de deux ans, ainsi que toutes les actions que l'équipe municipale a réalisées pour répondre aux besoins exprimés par les citoyens dans le cadre de ces consultations.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer