Nemaska Lithium prête à répondre aux questions

L'usine hydrométallurgique de Nemaska Lithium à Shawinigan.... (Nemaska Lithium)

Agrandir

L'usine hydrométallurgique de Nemaska Lithium à Shawinigan.

Nemaska Lithium

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) La direction de Nemaska Lithium annonçait depuis longtemps sa volonté de rencontrer la population pour expliquer son projet de production d'hydroxyde et de carbonate de lithium, sur les terrains occupés autrefois par la papeterie Laurentide. Les curieux, les chercheurs d'emplois et les entrepreneurs peuvent donc en savoir plus long de 10 h à 16 h samedi, à la Maison de la culture Francis-Brisson.

L'usine de phase 1 doit entrer en exploitation au début 2017 au plus tard. Simon Thibault, directeur, responsabilité sociale et environnementale chez Nemaska Lithium, se réjouit de constater que le calendrier est respecté jusqu'à maintenant.

«Ça avance très bien», commente-t-il. «Nous respectons toujours les échéanciers prévus. La mise en opération de l'usine phase 1 est prévue à la fin décembre ou au début janvier. Nous prévoyons avoir nos permis avant Noël.»

À la fin octobre, la direction annonçait la conclusion d'une nouvelle entente d'approvisionnement de carbonate de lithium avec FMC Corporation. Elle prévoit la vente de 8000 tonnes par année. 

Il s'agit d'un deuxième partenariat semblable, après celui conclut avec Johnson Matthey Matériaux de batteries. Nemaska Lithium détient maintenant des engagements d'achat de près de 50 % de la production totale prévue à compter du milieu de l'année 2018.

Une quinzaine de personnes travaillent actuellement aux installations shawiniganaises, mais d'autres postes demeurent à pourvoir avant le lancement des activités de production. Le calendrier d'embauches sera précisé aux visiteurs samedi.

Salon d'information

Déjà en début d'année, M. Thibault reconnaissait que le manque d'information autour de ce projet suscitait toutes sortes d'interrogations. Des citoyens de sept des seize zones contiguës de l'usine s'étaient même mobilisés pour soumettre une demande d'approbation référendaire à la Ville pour contester une modification au zonage, à la fin janvier. Finalement, seulement trois personnes s'étaient déplacées pour signer le registre.

La direction de l'entreprise avait néanmoins pris note de certains commentaires au cours de cette période de turbulence. Les citoyens qui se déplaceront samedi pourront donc obtenir toutes les réponses à leurs questions. La rencontre se déroulera sous la forme d'un salon d'information et non d'un exposé magistral. 

«Nous aurons un kiosque pour les opportunités d'emplois, un autre pour les opportunités d'affaires et cinq autres qui fourniront de l'information», explique M. Thibault. «Notre coordonnatrice environnement pourra expliquer les impacts environnementaux potentiels, les mesures d'atténuation qui seront mises en place. Nous aurons aussi notre équipe technique qui expliquera ce qu'est le procédé, les innovations introduites, pourquoi nous avons autant de brevets qui ont été émis... Notre procédé est reconnu comme le plus vert, le plus propre au monde pour produire du lithium. C'est aussi ce que nous présenterons.»

La direction de Nemaska Lithium profitera de l'occasion pour dévoiler son équipe de direction. Elle souhaite également sensibiliser le milieu sur les opportunités d'affaires possibles.

«On veut présenter ce que le projet peut offrir à Shawinigan», mentionne M. Thibault. «Les gens pourront rencontrer la directrice de l'approvisionnement et le directeur de la construction. Il y aura également des opportunités d'emplois, avec notre direction des ressources humaines et la firme Emplois Compétences, qui gère la banque de candidatures pour les postes à l'usine de phase 1 et ceux à l'usine commerciale.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer