Monsieur eCommerce est né

Le fondateur et président de Monsieur eCommerce, David... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le fondateur et président de Monsieur eCommerce, David Grégoire.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Une mise en ligne clé en main incluant des photos professionnelles des produits, la rédaction des descriptions et l'intégration sur un site web, pour la modique somme de cinq dollars par article: voilà l'offre unique d'une nouvelle entreprise à Trois-Rivières, Monsieur eCommerce, qui compte déjà huit employés, incluant son propriétaire, David Grégoire.

Depuis janvier dernier, à partir de son sous-sol, le promoteur propose donc de simplifier la vie des commerçants qui envisagent la vente sur Internet. Et il s'est vite rendu compte que plusieurs marchands ne prennent pas la peine de mettre tous leurs produits sur leur site web, et ce, par manque de temps et en raison des coûts élevés rattachés à l'embauche d'un photographe professionnel. 

«Les entreprises ont la volonté de vendre en ligne, mais ils ont besoin d'être accompagnés. Notre solution est jusqu'à six fois moins chère que de faire appel à un photographe professionnel et aussi beaucoup plus rapide puisque nous pouvons traiter 1000 produits par jour», a-t-il expliqué en conférence de presse.

Déjà, le carnet de commandes de Monsieur eCommerce commence à être bien rempli. Parmi ses clients, on retrouve la chaîne Metro, qui lui donné récemment un mandat pour la mise en ligne de plusieurs milliers de produits pour sa nouvelle épicerie en ligne, ainsi que Sail, WLKN, Linen Chest, les magasins Hart et les boutiques Bizou, pour ne nommer que ceux-là. 

«La prochaine étape, c'est une équipe mobile à Toronto», a annoncé celui qui prévoit s'implanter dans d'autres villes canadiennes et américaines d'ici deux ans, pour l'ajout de 18 emplois.

Actuellement, ses sept employés sont des photographes, des techniciens et des représentants. Son projet représente un investissement de 150 000 dollars.

Or, conscient du potentiel énorme que représente le commerce en ligne, Innovation et Développement économique Trois-Rivières (IDETR) a accordé à Monsieur eCommerce un prêt de 50 000 dollars provenant du Fonds local d'investissement et du Fonds local de solidarité de Trois-Rivières.

Le directeur général d'IDETR, Mario De Tilly, a souligné que le fondateur de l'entreprise possédait une grande expérience de commerce en ligne. 

«Vice-président technologie chez Voyages à rabais durant cinq ans, il a contribué à l'immense succès de cette agence en ligne dont le chiffre d'affaires dépasse les 100 millions de dollars par année», a-t-il fait valoir.

Selon lui, M. Grégoire s'attaque à un créneau peu exploité offrant un potentiel de croissance très important. L'an dernier, pas moins de 58 % des Québécois ont acheté au moins une fois en ligne et le tiers l'ont fait chaque mois. Parallèlement, seulement 12 % des entreprises de détail, du commerce de gros, des services et du secteur manufacturier vendent leurs produits et leurs services en ligne.

«Nos entrepreneurs ont souvent la volonté de vendre en ligne, mais ils n'ont pas nécessairement les outils pour faire le saut. Monsieur eCommerce comble donc un besoin bien présent. On pense que les chances de succès sont excessivement importantes», a confié M. De Tilly tout en saluant l'audace du promoteur.

Son démarrage a aussi reçu un appui financier du Centre d'aide aux entreprises Laprade Trois-Rivières et de la Banque de développement du Canada.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer