Les cousins débarquent au DigiHub

Nicolas Le Roy (responsable de l'innovation pour Bordeaux... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Nicolas Le Roy (responsable de l'innovation pour Bordeaux Technowest), Philippe Nadeau (directeur général du DigiHub), Jean-François Laplume (directeur général d'AEC) et Denis Morin (directeur général du Centre d'entrepreneuriat Alphonse-Desjardins) se réjouissent des premières retombées concrètes d'une entente signée le 4 octobre.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Le DigiHub Shawinigan recevait mercredi une délégation d'entreprises de Bordeaux Technowest, une retombée directe de la mission économique shawiniganaise réalisée à la fin septembre et au début octobre en France.

Cinq entreprises en démarrage ont ainsi pu connaître une première aventure internationale. «Le Québec est une porte évidente pour les Français vers le marché nord-américain», indique Jean-François Laplume, directeur général d'AEC, l'agence aquitaine du numérique.

«Nous avons voulu monter une mission pour qu'ils puissent rencontrer des partenaires de développement, de commercialisation en première approche.»

La délégation souhaitait également vivre l'expérience du DigiHub et sans doute s'en inspirer.

«À Bordeaux, nous travaillons sur la transformation d'un ancien centre de tri postal en un lieu qui pourrait rassembler à ça, avec l'accueil d'entreprises sur environ 300 000 pieds carrés», fait-il remarquer. «Ces expériences qui réussissent sont très inspirantes pour nous.»

Nicolas Le Roy, responsable de l'innovation chez Bordeaux Technowest, ajoute que le milieu de vie et la multiplicité des secteurs d'activités qui favorisent les échanges font partie des éléments qui ont retenu l'attention de la délégation. Pour lui, le Québec est devenu une terre fertile pour le développement.

«Nous avons des liens depuis très longtemps avec le Technoparc à Saint-Laurent, avec qui nous avons régulièrement des échanges sur certains sujets autour de l'aéronautique», explique M. Le Roy.

«Nous avons aussi un partenariat avec le centre d'excellence des drones d'Alma, car nous en avons aussi un à Mérignac. À cela s'ajoute la signature de notre partenariat avec le DigiHub. Nous reviendrons très régulièrement pour appuyer les efforts et concrétiser les projets qui seront mis en place. Nous espérons bien pouvoir accueillir des entreprises de Shawinigan prochainement.»

L'entente entre Bordeaux Technowest et le DigiHub, signée le 4 octobre à Bègles, permet notamment d'accueillir sans frais des entreprises de part et d'autre. Elle devient également un ancrage. 

«Quand on cherche à distance de bons interlocuteurs, c'est très compliqué», fait remarquer M. Laplume. «Nous avons fait appel à un tas d'organismes et rien n'a été plus efficace que les contacts apportés par ceux qui accompagnent l'entreprise sur le terrain. C'est une expérience à renouveler et à approfondir.»

«Le troisième pôle du numérique prend sa vraie dimension!», se réjouit Philippe Nadeau, directeur général du DigiHub. «On s'aperçoit qu'il n'y a pas que Québec ou Montréal qui peuvent faire des missions économiques à l'étranger. Shawinigan montre qu'il se passe des choses ici.»

M. Nadeau assure qu'une nouvelle délégation ira visiter Bordeaux Technowest au cours des prochains mois.

«Avec des entreprises cette fois-ci», précise-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer