Nouveau coup de pouce pour les petites entreprises

Steve Brunelle... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Steve Brunelle

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Nicolet) La SADC de Nicolet-Bécancour n'est pas peu fière de pouvoir compter sur la nouvelle initiative Soutien aux petites entreprises qui fut annoncée par le secrétaire parlementaire du ministre des Finances, François-Philippe Champagne.

Grâce à ce programme s'échelonnant sur trois ans, les entreprises de Nicolet-Bécancour auront ainsi accès à un Fonds totalisant 72 000 $ servant à obtenir de l'expertise et/ou de l'accompagnement pour la mise en oeuvre de stratégies.

Pouvant couvrir jusqu'à 70 % des honoraires de ressources professionnelles spécialisées, l'initiative Soutien aux petites entreprises cible deux enjeux économiques majeurs.

D'abord, il y a ce soutien à l'intégration des technologies de communication qui permet de développer une stratégie web, d'utiliser les réseaux sociaux de façon efficace et de mettre en place un site de commerce en ligne. 

Ensuite, on note ce soutien au développement durable qui touche l'élaboration d'un plan de développement durable, l'identification des technologies et procédés les plus efficaces et pertinents et la réalisation de projets pour réduire la pollution.

Selon le directeur général de la SADC, Steve Brunelle, ces enjeux représentent des défis importants pour les entreprises de sa région. 

«Les habitudes d'achat des consommateurs changent et les entreprises doivent user de stratégies pour se faire connaître et se distinguer. Nous souhaitons appuyer des entrepreneurs vers une vision globale du développement de leur entreprise et leur donner les outils afin qu'ils fassent preuve d'innovation et de leadership en lien avec les stratégies web et les pratiques de développement durable visant à accroître leur compétitivité. Gérer une entreprise s'avère de plus en plus complexe et grâce à cette initiative, nous pourrons leur permettre d'aller plus loin dans leur processus», a-t-il indiqué.

À son avis, la présence web est un incontournable pour les entreprises, surtout en milieu rural. «Nous observons présentement un déficit en ce sens dans notre région. Selon le Cefrio, en 2015, près du tiers (32,2 %) des adultes du Québec ont fait des achats sur Internet chaque mois et les trois quarts des adultes québécois (73,7 %) s'informent en ligne avant de faire des achats», fait remarquer M. Brunelle.

Quant au développement durable en entreprise, il se définit comme une démarche d'amélioration continue s'articulant autour d'enjeux de gouvernance, économiques, sociaux et environnementaux. Il vise ultimement à mieux répondre aux besoins des clients, tout en diminuant les impacts environnementaux et en augmentant les bénéfices sociaux, le tout dans un contexte de rentabilité et de pérennité.

«Les avantages sont d'avoir une stratégie d'affaires répondant à vos valeurs et celles de vos employés, d'améliorer les pratiques de gestion dans le but d'augmenter la performance et la rentabilité de votre organisation, d'accroître la visibilité, l'attractivité et la notoriété de votre organisation et de satisfaire plus efficacement les besoins de vos clients, vos employés, vos fournisseurs, votre communauté et vos autres parties prenantes», explique-t-il.

Pour toute information concernant le Fonds de soutien aux petites entreprises, on peut se rendre au www.sadcnicoletbecancour.ca ou contacter Carolyne Aubin, conseillère en développement durable à la SADC, au 819 233-3315 poste 25 ou par courriel à caraubin@sadcnicoletbecancour.ca.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer