Desjardins: coup de pouce aux régions

Le président et chef de la direction du... (Le Soleil)

Agrandir

Le président et chef de la direction du Mouvement Desjardins, Guy Cormier, a annoncé la création d'un fonds de développement de 100 millions $ sur trois ans pour accroître la capacité d'action de Desjardins.

Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Profitant de son passage, jeudi, à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, le président et chef de la direction du Mouvement Desjardins, Guy Cormier, a annoncé la création d'un fonds de développement de 100 millions $ sur trois ans pour accroître la capacité d'action de Desjardins.

«Nous allons soutenir des projets porteurs pour nos régions, des projets d'entrepreneuriat, de développement d'affaires, d'innovation économique et sociale. Nous serons en mesure de donner plus d'ampleur à des initiatives provenant des communautés», a-t-il fait savoir, tout en rappelant qu'il s'agissait là de l'un de ses principaux engagements lorsqu'il s'est porté candidat à la présidence du Mouvement Desjardins.

Le conférencier du jour a donné comme exemple l'appui à la mise sur pied d'une coopérative axée sur les services de proximité. Ailleurs, le fonds pourra s'associer à une initiative visant à répondre à des besoins de main-d'oeuvre spécialisée pour les entreprises régionales ou à appuyer la création de centres d'entrepreneuriat.

M. Cormier entend faire appel à la connaissance et à la proximité des caisses et de leurs centres d'affaires avec leur milieu pour faire émerger les projets à appuyer. Grâce à ce fonds, il vise à renforcer, dit-il, «le leadership socio-économique du Mouvement Desjardins partout au Québec ainsi que sur le territoire servi par les caisses de l'Ontario, tout ça pour enrichir la vie des personnes et des communautés, pour réaliser notre raison d'être».

L'institution financière avait déjà mis sur pied ce genre de fonds pour aider les entrepreneurs et les communautés. En effet, le Fonds d'aide au développement du milieu, géré par les caisses, aura versé 31,8 millions de dollars pour des projets en 2015, dont 1,8 million de dollars au Centre-du-Québec et 1,2 million de dollars en Mauricie.

Par ailleurs, Guy Cormier a aussi annoncé la mise en place d'un comité aviseur jeunesse, formé de membres, de dirigeants élus de caisses et d'employés de Desjardins, âgés entre 18 et 35 ans. 

«Ce groupe influencera les membres du conseil d'administration et de la haute direction du Mouvement dans leurs décisions. J'ai pris l'engagement de faire prendre au Mouvement Desjardins un virage rapide sur le mobile et le numérique. Nous demanderons aux jeunes membres de notre comité aviseur comment ils souhaitent que nous négocions ce virage, ce qu'ils attendent aujourd'hui de Desjardins et comment nous devrions vivre la coopération, en 2016 et pour les années à venir», a-t-il expliqué.

Celui-ci souhaite que le Mouvement Desjardins joue un rôle plus grand encore «auprès de ses membres et de ses clients, dans les communautés de même que, à une échelle plus large, dans la recherche de solutions aux défis d'une croissance économique à long terme et d'un développement durable».

Selon lui, Desjardins continuera d'affirmer sa présence au Canada et son ouverture sur le monde. Cela tout en demeurant bien enraciné dans les communautés et branché sur sa raison d'être. «Tous ensemble au sein du Mouvement Desjardins, nous allons unir nos efforts pour en faire une grande organisation humaine, moderne et performante, avec laquelle il est simple de faire affaire», a-t-il conclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer