«Bienvenue dans l'ère Industries Payer»

L'entreprise Industries Payer a de nouveaux propriétaires, Éric... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'entreprise Industries Payer a de nouveaux propriétaires, Éric Joubert et Stéphane Toupin, qui ont de grandes ambitions pour les installations de Sainte-Monique.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Nicolet) Éric Joubert et Stéphane Toupin auraient pu difficilement choisir mieux pour tenir leur conférence de presse, faute d'espace approprié à leur usine de Sainte-Monique.

En effet, c'est au Musée des religions du monde de Nicolet que les nouveaux propriétaires de l'entreprise Industries Payer ont fait connaître leur intention d'investir 2,5 millions de dollars au cours des 24 prochains mois.

Car, pour une petite municipalité, la consolidation de 12 emplois et la création éventuelle de 15 autres représentent un véritable cadeau du ciel. «Nous avons beaucoup apprécié qu'ils maintiennent les installations sur place», a d'ailleurs confié le directeur général de cette localité, Gaston Bélanger.

Établi en 1963, ce manufacturier oeuvre dans la fabrication de dispositifs de câblage dans les domaines de l'électricité, la téléphonie, la câblodistribution, l'acériculture, haubanage de structure métallique et les tours d'antennes.

Également propriétaires depuis l'an dernier de Bois Laurentide, chef de file en fonction de produits d'emballage en bois hors standards depuis 50 ans, les deux hommes possèdent une solide expertise en gestion d'entreprise. 

«Nous sommes extrêmement heureux d'avoir fait cette acquisition. Mon partenaire et moi sommes des entrepreneurs de la région qui croyons fermement au savoir-faire et au sens de l'innovation de nos employés», a lancé M. Toupin. «Nous sommes tombés en amour avec la rive sud et Sainte-Monique est un secret bien gardé», a-t-il renchéri.

Selon lui, Industries Payer, «ce leader dans l'industrie des attaches», est une entreprise en santé et avec un haut potentiel de développement.

«Nous sommes déjà à évaluer les possibilités d'agrandissement ou encore un déménagement à l'intérieur de nouveaux bâtiments», a-t-il fait savoir, en plus d'évoquer l'achat de nouveaux équipements et une possible robotisation.

Pour son partenaire d'affaires, les buts sont les suivants: créer de la richesse et de l'emploi ainsi que de redonner à la communauté. «On veut arborer fièrement le nom Payer à travers le monde, offrir toujours la même qualité de produits et développer l'entreprise à la vitesse grand V», s'est plu à préciser M. Joubert.

Rapidement, les actionnaires ont souhaité mettre en place une équipe de gestion expérimentée et performante. «Nous avons confié la direction administrative de l'entreprise à Karoline Bergeron qui, en plus de posséder un impressionnant bagage en gestion d'entreprises, est originaire de Saint-Célestin», a-t-il fièrement mentionné. Quant à la gestion de la production, elle a été remise entre les mains de Carl Bourque, «un homme compétent et soucieux de la satisfaction de la clientèle».

Par ailleurs, Investissement Québec a accordé un prêt de 327 500 $ destiné à favoriser la relève de l'entreprise Industries Payer. 

«La relève entrepreneuriale est un enjeu majeur dans toutes les régions du Québec. Dans un transfert d'entreprise, il y a toujours un risque de fermeture ou de délocalisation des activités. Je me réjouis donc que le financement accordé par Investissement Québec contribue au maintien des 12 emplois d'Industries Payer dans la région et je félicite les nouveaux acquéreurs pour cette transaction qui générera 15 nouveaux emplois à terme», a déclaré par voie de communiqué le ministre responsable du Centre-du-Québec, Laurent Lessard.

De la même façon, sa collègue à l'Économie, la Science et l'Innovation, Dominique Anglade, a rappelé que son gouvernement mettait tout en oeuvre afin de préserver et valoriser le meilleur de l'entrepreneuriat d'ici.

«Alors que les manufacturiers doivent innover pour connaître le succès, les nouveaux acquéreurs ont su saisir l'occasion de reprendre une entreprise solide, offrant un potentiel de croissance très intéressant grâce à ses produits de niche», a-t-elle laissé entendre.

Et pour le président-directeur général d'Investissement Québec, Pierre Gabriel Côté, cette relève présente une occasion de financer une entreprise qui a su faire ses preuves au fil des ans, tout en offrant des perspectives à long terme. 

«Je suis convaincu que les nouveaux actionnaires sauront tirer leur épingle du jeu dans l'économie actuelle, et apporteront une contribution de choix au développement économique de la région», a-t-il ajouté.

Comme de nombreux autres entrepreneurs de la région, les nouveaux propriétaires de l'entreprise Industries Payer ont pu bénéficier de l'appui des experts de Desjardins pour le transfert d'entreprise, et ce, pour une deuxième fois dans la dernière année.

«Desjardins Entreprises souhaite féliciter Éric Joubert et Stéphane Toupin, qui viennent de prendre la relève des Industries Payer, et qui ont également repris les rênes de l'entreprise Bois Laurentide de Saint-Célestin à pareille date en 2015», a conclu le directeur, Développement des affaires, Agricole, Alain Blais.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer