SADC-CAE: annonce de 10 millions $ à Batiscan

Le député fédéral de Saint-Maurice-Champlain, François-Philippe Champagne, a... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le député fédéral de Saint-Maurice-Champlain, François-Philippe Champagne, a effectué une double annonce concernant les SADC-CAE lors de son passage à Batiscan.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Batiscan) «C'est rare d'annoncer dix millions de dollars à Batiscan.»

Voilà de quelle façon le secrétaire parlementaire du ministre des Finances, François-Philippe Champagne, a lancé la conférence de presse visant à confirmer un appui financier aux SADC et CAE. D'ailleurs, c'est une double annonce qui attendait les nombreux partenaires de la Mauricie réunis pour l'occasion au Vieux presbytère de la municipalité.

D'abord, le député fédéral de Saint-Maurice-Champlain a confirmé la signature d'une entente de trois ans avec cinq organismes de la région: la SADC Vallée de la Batiscan, la SADC de la MRC de Maskinongé, la SADC du Haut-Saint-Maurice, la SADC Centre-de-la-Mauricie et le CAE LaPrade Trois-Rivières.

En vertu de cet accord, chaque Société d'aide au développement des collectivités se verra accorder 1,2 million de dollars tandis que le Centre d'aide aux entreprises obtiendra plus de 545 000 dollars. Il s'agit donc d'un engagement financier global de près de 5,4 millions de dollars qui servira à appuyer le développement économique de la collectivité.

Cette annonce découle de la signature d'ententes de trois ans qui totalisent plus de 86 millions de dollars entre le gouvernement fédéral et les SADC, les CAE, le Réseau des SADC et CAE ainsi que Capital Réseau du Québec. Annoncé le 19 juillet dernier par le ministre responsable de Développement économique Canada (DEC), Greg Fergus, cet appui financier profitera, entre autres, à un total de 57 SADC et dix CAE.

«L'annonce du renouvellement des ententes entre le gouvernement du Canada et les SADC-CAE de la Mauricie est une excellente nouvelle pour les petites entreprises de la région», a fait savoir M. Champagne.

«La stabilité financière assurée par celles-ci permet aux SADC-CAE de viser l'atteinte d'objectifs prioritaires. Pour les trois prochaines années, ils pourront mener à bien leur mission et contribuer à la croissance économique et à la création d'emplois au sein de la collectivité», renchérit-il.

Car les ententes fournissent aux SADC et aux CAE la souplesse et les moyens nécessaires pour remplir leur mission. En soutenant la croissance des PME et en favorisant le développement des économies locales, les SADC et les CAE contribuent à créer des emplois bien rémunérés pour la classe moyenne et ceux qui travaillent fort pour améliorer leur niveau de vie.

«Au Québec, chaque année, environ 10 000 entreprises bénéficient des services de ces deux organismes, ce qui se traduit par un investissement annuel moyen de 70 millions de dollars dans les collectivités québécoises. En outre, les SADC s'impliquent annuellement dans plus de 1250 projets de développement économique», a ajouté le député Champagne.

Par ailleurs, celui-ci a procédé à une deuxième annonce, cette fois d'envergure provinciale. Ainsi, le Réseau des SADC et CAE obtient un appui financier de 4,5 millions de dollars sur trois ans pour la mise en oeuvre de l'initiative de Soutien aux petites entreprises.

Consentie en vertu du Programme de développement économique du Québec de DEC, l'aide financière permettra aux SADC et CAE de soutenir les petites entreprises dans leurs projets d'innovation, d'intégration de technologies de communication, de développement durable ou de relève de l'entreprise. Grâce à cette enveloppe, les entreprises des régions du Québec pourront compter sur l'expertise et l'accompagnement des ressources spécialisées.

«Ces enjeux représentent des défis importants pour les entreprises en région. Gérer une entreprise s'avère de plus en plus complexe et les entrepreneurs n'ont pas toujours les outils nécessaires pour implanter un plan de relève, une stratégie de vente en ligne, d'innovation ou encore de développement durable. Cela demande du temps, de la réflexion, de l'expertise, et grâce à cette initiative, nous pourrons leur permettre d'aller plus loin dans leur processus», a fait savoir Daniel Blanchard, administrateur au Réseau des SADC et CAE et représentant de la Mauricie.

Ce dernier est également heureux de la nouvelle entente de contribution de trois ans qui se terminera le 31 mars 2019. «Cela permettra d'assurer la stabilité de nos services pour les trois prochaines années afin de répondre de façon concrète et efficace aux enjeux socio-économiques qui se dressent devant nous», poursuit-il.

Selon une récente étude de Statistique Canada, les entreprises soutenues par les SADC et les CAE ont un taux de survie significativement supérieur (76 % après cinq ans d'existence, comparativement à 50 % pour le groupe témoin).

En 2015-2016, les prêts autorisés en Mauricie totalisaient plus de 6,1 millions de dollars, dans 89 entreprises. Provenant du Fonds d'investissement, ces sommes remboursables auront permis la création et le maintien de 1268 emplois.

Quant aux prêts personnels de près de 622 000 dollars autorisé dans le cadre de la Stratégie jeunesse, ils ont permis de soutenir 39 entrepreneurs âgés de 18 à 35 ans pour l'acquisition, la mise sur pied, l'expansion ou la modernisation de leurs entreprises. Résultat? Pas moins de 172 emplois créés et maintenus.

«On travaille avec les PME, on connaît leur importance. Je vous vois sur le terrain, je vois la différence que vous faites. Vous transformez les rêves de nos entrepreneurs en réalité jour après jour», a conclu le député Champagne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer