Nouveau contrat de travail pour le Salon de jeux de Trois-Rivières

Le Salon de jeux de Trois-Rivières.... (Archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le Salon de jeux de Trois-Rivières.

Archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le 19 septembre dernier, les employés des Salons de Jeux de Québec et de Trois-Rivières ont signé leur toute nouvelle convention collective, qui est entrée en vigueur rétroactivement en date du 14 juin 2016. Réunis en assemblée de ratification les 3 et 4 août dernier, les deux parties en sont venues à une entente de trois ans qui arrivera à échéance le 13 juin 2019.

Aux termes du processus de négociation, les 30 membres du syndicat des Travailleurs et Travailleuses de l'alimentation et du commerce, section locale 501 (TUAC 501) occupant les postes de caissiers et de chefs d'équipe obtiennent, en plus de maintenir les acquis de leurs précédentes conventions, divers améliorations quant à leurs conditions de travail, dont une augmentation salariale de 2,75 % par année et l'ajout d'une prime de 0,50 $ de l'heure sur le quart de nuit.

«Le résultat de cette entente avantage nos membres de ces deux régions du Québec. Ce nouveau contrat de travail sécurise les emplois et garantit une amélioration des conditions de travail des employés», a fait savoir le président des TUAC 501, Alain Lachaîne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer