Marathon de l'emploi: une récolte record!

Pascale Fraser (directrice générale du CJE de Shawinigan),... (Photo: Francois Gervais)

Agrandir

Pascale Fraser (directrice générale du CJE de Shawinigan), Diane Bergeron (attachée politique du député de Saint-Maurice), François Massicotte (directeur de circonscription du député de Saint-Maurice - Champlain), Michel Angers (maire de Shawinigan) et Isabelle Soucy (coordonnatrice au CJE) ont participé au lancement de la 12e édition du marathon de l'emploi, mercredi matin.

Photo: Francois Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Cette fois, c'est bien vrai: le marathon de l'emploi de Shawinigan a fracassé son record absolu en terme de récolte de postes disponibles lors de la présentation de sa 12e édition, mercredi. En effet, les chercheurs sont rentrés au bercail avec 293 offres dans leurs besaces, du jamais-vu.

L'an dernier, le Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan, organisateur de l'activité, avait aussi annoncé une moisson record, avant de se raviser le lendemain. Cette fois, pas d'erreur possible, sourit la directrice générale, Pascale Fraser.

«Nous sommes très contents», commente-t-elle. «Nous avons trouvé autant des emplois spécialisés que non spécialisés, vraiment diversifiés. Entre autres, nous avons beaucoup de demandes pour des agents de service à la clientèle, des agents d'assurance, des réceptionnistes, des hygiénistes dentaires... Il y en a pour tous les goûts!»

Une fois de plus cette année, près de 800 entreprises de Shawinigan et de Saint-Boniface ont été visitées dans le cadre de cette activité. Une quarantaine de chercheurs d'emplois regroupés en quinze équipes ont sillonné les rues jusqu'en milieu d'après-midi.

Bref, la recette habituelle a été appliquée, de sorte que Mme Fraser pouvait difficilement expliquer cette effervescence. L'an dernier, ce marathon avait permis de dénicher 266 emplois. Le précédent record, à 276, avait été établi en 2014.

«Il y a de bons employeurs en recherche de personnel», constate Mme Fraser. «ARM, par exemple, embauche beaucoup. CGI aussi, bien sûr, PMA Assurances également. J'aurais pensé que nous aurions eu moins d'emplois que ça. Je suis surprise!»

Le coup de départ avait été donné à 10 h, en compagnie du maire de Shawinigan, Michel Angers et des représentants des députés de Saint-Maurice - Champlain, François Massicotte et de Saint-Maurice, Diane Bergeron. Cette dernière agissait également à titre de marraine. Elle a donc accompagné les chercheurs d'emploi pendant la journée.

«Shawinigan a beaucoup besoin de vous», avait lancé le maire, avant le départ. «Plusieurs jeunes de l'extérieur choisissent Shawinigan pour s'établir. 

Ils doivent aussi se mettre à la recherche d'un emploi. Shawinigan a déjà été une grande ville industrielle. Aujourd'hui, elle est devenue une ville entrepreneuriale où toutes les possibilités sont permises.»

Les offres d'emplois seront regroupées dans un répertoire, dont l'accès sera réservé aux participants de cette 12e édition pour les neuf prochains jours ouvrables. Elles seront ensuite dévoilées à la population dans le cadre du troisième Salon de l'emploi, de la formation et de l'entrepreneuriat de Shawinigan le 5 octobre, au Centre Gervais Auto.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer