D'importantes activités cèdent leur place à la CCIS

L'entreprise Val-Mauricie électrique a accueilli la CCIS pour... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'entreprise Val-Mauricie électrique a accueilli la CCIS pour son cocktail de la rentrée, le 14 septembre. De gauche à droite: Steve Drolet (copropriétaire), Michaël Bégin (estimateur chargé de projet), Claudette Vivier (propriétaire), Martin St-Pierre (directeur général de la CCIS) et Pascal Drolet (copropriétaire).

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) La Chambre de commerce et d'industrie de Shawinigan débute une nouvelle ère pour sa saison 2016-2017. Non seulement le regroupement de gens d'affaires établit une programmation étroitement liée aux quatre priorités identifiées au printemps, mais il abandonne deux activités majeures: le tournoi de golf annuel et le cocktail de micros.

Ces décisions audacieuses marquent une nouvelle orientation et le directeur général de l'organisme, Martin St-Pierre, ne cache pas que ce calendrier est véritablement imprégné de sa vision du mouvement. Rappelons qu'il est arrivé à la tête de la CCIS en mars 2015.

Le cocktail des micros avait été créé un peu en catastrophe en 2009. À la toute dernière minute, la CCIS avait appris le désistement du principal commanditaire de son événement de la rentrée après les Fêtes. Les microbrasseries Le Trou du diable et Le Broadway avaient pris la relève et, avec quelques partenaires, ils avaient réussi à concocter un rendez-vous gastronomique au Centre des arts.

Depuis ce temps, l'activité s'inscrivait naturellement dans la programmation annuelle, attirant même jusqu'à 225 personnes en 2011. L'an dernier toutefois, à peine une centaine de participants s'étaient donné rendez-vous. M. St-Pierre précise d'ailleurs qu'il s'agissait de la seule activité à avoir enregistré une baisse significative. La table était mise pour une profonde réflexion.

«On trouvait que le cocktail des micros était seulement une activité de réseautage», confie M. St-Pierre. «Il y aura toujours du temps de réseautage dans nos activités. Le cocktail de la rentrée sera la seule activité de réseautage officielle.»

«Le cocktail des micros avait pour but de faire connaître nos commerçants», ajoute Mario Lamontagne, président de la CCIS. «Dorénavant, leur mise en valeur va se faire autrement.»

L'abandon du tournoi de golf a semblé un peu plus déchirant. La CCIS a pris la décision de remplacer ce classique par un défi des entreprises dès l'été prochain. Très peu de détails ont été dévoilés sur ce nouveau concept pour le moment, sinon que l'objectif consistait à mettre en valeur plusieurs attraits.

«Certains tournois étaient beaucoup mieux implantés que le nôtre et nous leur laissons le champ libre», résume M. St-Pierre. 

Le directeur général n'avait pas observé une baisse significative d'intérêt pour le tournoi de golf chez les participants. «Mais c'est l'énergie qu'il fallait déployer pour le peu de résultats que ça générait», résume-t-il.

Cases définies

Dans sa nouvelle programmation dévoilée dans le cadre du cocktail de la rentrée, le 14 septembre chez Val-Mauricie électrique, la CCIS s'est appliquée à respecter les quatre priorités identifiées au printemps. Il s'agit de la promotion de l'activité commerciale, la relève et le transfert d'entreprise, la main-d'oeuvre et le manufacturier innovant.

«Le défi était de trouver, à chaque activité, un angle avec nos grands dossiers», commente M. St-Pierre. 

«Je pense que nous sommes parvenus à le faire.»

Au premier mardi à chaque deux mois, un déjeuner-conférence sera proposé. Ainsi, le 4 octobre, Pierre Duhamel, directeur général de la Fondation de l'entrepreneurship, lancera la saison.

Jacques Nantel, expert en commerce de détail, se présentera devant les membres de la CCIS le 7 février. Les conférenciers en décembre, en avril et en juin ne sont pas encore connus, puisque le conseil d'administration se laisse une flexibilité pour réagir au gré de l'actualité.

Le 6 octobre, la CCIS présentera un cocktail des finalistes de la 23e édition du Gala Distinction Desjardins, qui se déroulera le 4 novembre à Espace Shawinigan. Le 12 octobre, l'organisme mise beaucoup sur la présentation d'un premier colloque sur la relève et le transfert d'entreprise, au DigiHub.

Autre nouveauté le 10 novembre, alors que le président de l'Union des municipalités du Québec, Bernard Sévigny, participera à un dîner table ronde, à l'Auberge Gouverneur.

La programmation 2016-2017 sera complétée avec le bilan du maire Michel Angers, le 26 janvier, un événement qui prendra une couleur particulière en cette année électorale. Puis, le 11 mai, Toute la ville parle PME dévoilera encore quelques secrets de réussites d'affaires à la Maison de la culture Francis-Brisson.

Notons également que lors du cocktail de la rentrée du 14 septembre, la CCIS a confirmé le lancement de la troisième édition du projet Réseau des jeunes gestionnaires, avec la collaboration de la Société d'aide au développement des collectivités du Centre-de-la-Mauricie et du Collège Shawinigan. Ce partenariat permet notamment à des jeunes de participer et de collaborer à des activités de la CCIS.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer