L'entreprise Yvon Couture s'agrandit pour 1,5 M$

Le président-directeur général de l'entreprise Yvon Couture, Robert... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le président-directeur général de l'entreprise Yvon Couture, Robert Couture, en compagnie du député de Trois-Rivières, Jean-Denis Girard.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Grâce à une enveloppe de 400 000 dollars provenant du Fonds de diversification économique Mauricie-Centre-du-Québec, l'entreprise Yvon Couture de Trois-Rivières pourra aller de l'avant avec son projet d'agrandissement d'une valeur de 1,5 million de dollars.

Et lorsque les nouveaux espaces de 12 000 pieds carrés auront été construits à la fin de l'année, son propriétaire Robert Couture aura réalisé un vieux rêve de 25 ans.

«On avait voulu le faire en 1991, mais la récession a suivi», a-t-il raconté dans son usine du parc industriel trifluvien qui compte actuellement 8000 pieds carrés.

Fondée dans les années 50 par son grand-père, «dans un petit cabanon de la rue Père Frédéric», l'entreprise Yvon Couture est spécialisée dans le revêtement de produits en métal et dans le domaine de la corrosion industrielle. 

Elle a développé une expertise en réhabilitation et en renforcement de conduites d'oléoduc et de pipeline ainsi qu'en ce qui a trait aux revêtements de type industriel. Elle offre trois produits et services, soit le revêtement, le système de réparation permanente ainsi que le nettoyage et la réparation de surfaces.

De l'aveu même de son dirigeant actuel, le Fonds de diversification économique aura été déterminant dans sa décision de se doter d'une nouvelle superficie pour un atelier «d'une fois et demie la grandeur de ce qu'on a actuellement».

D'ailleurs, tant l'agrandissement des lieux que l'acquisition de nouveaux équipements visent à diminuer les coûts de production et accroître les revenus d'ici les trois prochaines années. Le projet lui permettra donc d'augmenter sa productivité et d'offrir de nouveaux services de fabrication à valeur ajoutée, en plus de mener à la création de cinq emplois, alors que l'entreprise fait déjà travailler 25 personnes.

«On est bien à Trois-Rivières. On a toute l'expertise et on a une bonne équipe», a lancé le président-directeur général de cette «petite PME», justifiant ainsi son choix de rester en région au lieu de s'établir dans les grands centres.

Des propos évidemment bien accueillis par le député Jean-Denis Girard, venu annoncer la contribution de son gouvernement. «L'entreprise Yvon Couture est un très bel exemple à Trois-Rivières. C'est un beau succès de transfert générationnel», a-t-il affirmé.

Celui-ci a tenu à mentionner que ce projet était en lien avec la stratégie régionale qui vise un secteur métallique fort et une filière plus compétitive «pour que intégrateurs d'ici et d'ailleurs aient accès à un réseau de sous-traitants locaux compétents, efficaces et reconnus par la qualité de leurs produits», 

«Notre gouvernement est fier d'être un partenaire de cette PME dynamique et innovante, laquelle prend part activement à l'essor économique de la région de Trois-Rivières et, par le fait même, à celui de tout le Québec. Nos PME sont créatrices d'emplois et contribuent à ouvrir de nouvelles perspectives vers une croissance plus durable et diversifiée», a ajouté M. Girard.

C'est pourquoi, dit-il, son gouvernement souhaite fournir aux PME des outils financiers adéquats pour les soutenir dans leurs activités, favoriser leur expansion et contribuer à leur rayonnement.

«Pour notre région, l'un de ces outils est le Fonds de diversification économique. Il a été mis en place pour soutenir les entreprises performantes et innovantes de Trois-Rivières et de partout en région», s'est-il plu à rappeler.

Tout comme il souligne la collaboration de Québec avec les divers partenaires en région pour que le Fonds soit un levier encore plus performant, où chaque dollar investi générera le maximum de projets et d'emplois, non seulement pour de nouvelles initiatives, mais aussi pour la croissance d'entreprises existantes. 

«Le projet de l'entreprise Yvon Couture rejoint parfaitement les principaux paramètres du Fonds en matière de soutien aux PME, ce qui permettra d'augmenter sa capacité de production et de supporter sa croissance pour les prochaines années», précise le député.

Si, selon lui, le secteur manufacturier est l'un des secteurs qui créent le plus de richesse au Québec, la forte concurrence à laquelle il fait face depuis une dizaine d'années le force sans cesse à innover pour demeurer compétitif.

«Alors, plus que jamais, la relance d'un secteur manufacturier innovant est au coeur de l'action gouvernementale. Dans toute économie ouverte sur le monde comme celle de la Mauricie, la croissance repose sur l'innovation, la hausse de productivité et les investissements privés», a-t-il expliqué. 

C'est pourquoi, en avril dernier, son gouvernement a annoncé l'allocation d'une somme de 500 millions de dollars sur trois ans pour appuyer des projets manufacturiers innovants afin de rendre les entreprises québécoises plus compétitives et qu'elles puissent conquérir de nouveaux marchés étrangers. 

«Par sa situation géographique et son dynamisme, Trois-Rivières occupe une place privilégiée», a signalé M. Girard.

Finalement, ce dernier n'a pas manquer de relever que l'entrepreneuriat, le secteur manufacturier innovant et les exportations constituaient les trois piliers sur lesquels repose la vision du gouvernement pour le développement économique du Québec. 

«M. Couture, depuis plus de cinquante ans, votre entreprise se démarque et vous pouvez en être fier. Vous savez que j'ai à coeur le développement de nos PME et comme député de Trois-Rivières, je souhaite un bon succès à votre entreprise et continuez sur cette lancée prometteuse», a-t-il conclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer