BELT rencontre la communauté d'affaires

La directrice générale de la CCIHSM, Manon Côté... (Audrey Tremblay, Le Nouvelliste)

Agrandir

La directrice générale de la CCIHSM, Manon Côté (au centre), est entourée par l'équipe de Bioénergie La Tuque, Luc Marchand, Patrice Mangin, Patrice Bergeron et Louis-Serge Gagnon.

Audrey Tremblay, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) Le projet de bioraffinerie commerciale à La Tuque fait beaucoup jaser depuis quelque temps.

Les dirigeants de Bioénergie La Tuque (BELT) se sont adressés aux gens d'affaires de La Tuque, mercredi matin, dans le cadre du premier déjeuner de la Chambre de commerce et d'industrie du Haut Saint-Maurice (CCIHSM). Pendant plus d'une heure, ils ont expliqué en détail le projet.

«Ils ont été des spectateurs très attentifs. Ils avaient soif de connaître notre projet de bioraffinerie. On a passé le message, je crois. [...] Je pense qu'aujourd'hui on peut commencer à dire que les sceptiques sont de moins en moins nombreux. Je pense qu'on a réussi à rallier plusieurs personnes à notre projet», a lancé le président de BELT, Patrice Bergeron.

À la CCIHSM, on voulait faire cette présentation depuis déjà quelque temps. On veut inciter la communauté d'affaires à se préparer et à développer de nouvelles compétences en lien avec le projet. 

D'ailleurs, il y avait presque autant de gens mercredi matin qu'à la soirée de lancement de la Chambre.

«Le sujet était attendu. L'assistance a confirmé l'intérêt des membres. Les gens voulaient en savoir plus», a commenté la directrice générale de la CCIHSM, Manon Côté.

«Maintenant, on s'attend à ce que nos membres embarquent. On ne veut pas qu'ils attendent les appels d'offres. On veut qu'ils embarquent. Il faut que les entreprises locales s'approprient le projet de BELT», a-t-elle ajouté.

Les entrepreneurs sur place ont apprécié la présentation et plusieurs pensent déjà à regarder de quelle façon ils pourraient être impliqués dans le projet.

«On voulait être informé le mieux possible pour éventuellement investir ou aider dans le développement de cette bioraffinerie», a commenté l'entrepreneur forestier Johny Savard.

On est même déjà en mode analyse pour changer certaines manières de fonctionner sur le terrain pour être capable de maximiser le rendement pour être capable de récupérer la biomasse éventuellement. «Ce n'est pas de bûcher plus, c'est de maximiser notre produit», insiste M. Savard.

«C'est l'avenir, la biomasse et on suit le développement de ça. [...] C'était une présentation préliminaire pour nous mettre au parfum. On comprend et on a confiance au projet», a ajouté Nancy Morin, d'Entrepreneur forestier Johny Savard.

Même son de cloche pour les dirigeants de Transfobec Mauricie, qui utilise déjà la biomasse dans le cadre de ses opérations, notamment pour faire du paillis. 

«C'est un très beau projet et je pense qu'on a un pas d'avance sur bien des gens. On est déjà installé dans le coin du site Vallière et on s'intéresse à la biomasse depuis nos débuts. Ils sont venus nous visiter à quelques reprises et on pense bien être complémentaire au produit qu'ils veulent faire. [...] On se tient très au courant du projet. C'est une grosse quantité de biomasse, mais il y a de la place pour tout le monde», a mentionné Claude Bronsard, copropriétaire.

Rappelons que le projet de BELT consiste à installer la première bioraffinerie au Canada qui produira près de 200 millions de litres par an de carburant totalement renouvelables.

Un projet de près d'un milliard de dollars qui pourrait créer aux alentours de 490 emplois. On estime qu'entre 650 000 et 1,2 million de tonnes métriques de résidus de coupe issus de la région de la Haute-Mauricie pourraient être valorisés dans l'usine. 

Rappelons que Québec a annoncé une subvention de 1,5 M $ pour soutenir la réalisation d'études de faisabilité technico-économiques qui pourrait coûter aux alentours de 4,6 M $ à BELT.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer