• Le Nouvelliste > 
  • Affaires 
  • > Regroupement de caisses à Shawinigan: la balle est dans le camp des membres 

Regroupement de caisses à Shawinigan: la balle est dans le camp des membres

L'important projet de regroupement des caisses Desjardins Centre-Sud,... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) L'important projet de regroupement des caisses Desjardins Centre-Sud, Vallée-du-Saint-Maurice et du Haut Shawinigan a été expliqué aux membres les 29 et 31 août, de sorte qu'ils possèdent maintenant toute l'information nécessaire pour voter lors des assemblées générales extraordinaires prévues les 20 et 21 septembre.

Pour le mouvement coopératif régional, il s'agit d'un gros morceau. Ensemble, les trois caisses regroupent 44 000 membres et au 31 décembre 2015, elles géraient des actifs de 1,1 milliard de dollars. Mais dans le milieu compétitif des services financiers, ce regroupement est présenté comme une étape nécessaire pour continuer à dégager une rentabilité afin d'assurer la croissance des caisses.

«C'est clair qu'il y a des économies administratives à faire», reconnaît André Héon, directeur de la caisse Desjardins Centre-Sud. «Elles nous permettraient de dégager une meilleure rentabilité, de grandir dans notre capitalisation et dans notre capacité d'améliorer nos services. Elles pourraient également nous aider à financer la croissance de l'offre de services technologiques, ce que les gens souhaitent.»

La direction assure qu'aucune mise à pied ne serait provoquée par ce regroupement. Les trois caisses concernées emploient présentement environ 125 personnes.

«Des efforts d'efficacité ont déjà été réalisés au cours des dernières années», rappelle M. Héon. Les «économies administratives» portent, par exemple, sur les services de vérification ou d'inspection, qui ne seraient plus multipliés par trois à l'avenir. Mine de rien, Desjardins évalue ces économies à 1,4 million $ par année lorsque le projet de regroupement arrivera à maturité, soit vers 2020, si les membres l'acceptent évidemment.

M. Héon croit que les utilisateurs percevraient bien peu de changements, puisque les trois caisses en question desservent des milieux semblables.

«Les membres ont les mêmes habitudes, dans un même milieu», observe-t-il. «On voit, comme premier avantage, le fait qu'un membre qui se déplacera n'importe où sur le territoire sera dans sa caisse.»

Si le projet est accepté, il ne restera que deux autres conseils d'administration de caisses Desjardins à Shawinigan, ceux de Cité de Shawinigan et de Lac-à-la-Tortue. En fait, la proposition sur la table implique pas moins de 86 % des membres de la grande famille Desjardins à Shawinigan.

Services

Ce projet de regroupement ne touche en rien l'offre de services. M. Héon précise qu'il s'agit de deux dossiers distincts. Selon lui, le prochain vote n'influencera aucunement le nombre de comptoirs et de guichets sur le territoire.

«Il y a eu des changements dans le réseau physique de distribution et à chaque fois, la décision est prise sur la base de ce que les membres en font comme utilisation. Notre réseau continuera toujours à faire l'objet d'une analyse, d'une réflexion, mais ce n'est pas parce qu'il y a un regroupement qu'il y a automatiquement un exercice (de rationalisation) fait en même temps. Les deux dossiers ne sont pas liés.»

Les membres acceptent généralement de suivre la direction dans cette volonté de regroupement, mais il existe des exceptions. En juin, par exemple, l'une des trois caisses impliquées dans un projet semblable à Saguenay avait rejeté la proposition, forçant ainsi le maintien de chaque entité.

Rappelons que les deux tiers des membres à chaque assemblée doivent voter en faveur du regroupement pour que cette volonté se concrétise.

«À chaque fois, c'est un projet», souligne M. Héon. «En ayant des soirées d'information, on s'assure, avant de procéder aux votes, de permettre de bons échanges avec les membres. Mais chaque projet est un projet.»

Le regroupement des trois caisses entrerait en vigueur dès le 1er janvier 2017 si les membres acceptent d'aller de l'avant. Son appellation est même déjà trouvée: il s'agirait de la caisse Desjardins du Centre-de-la-Mauricie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer