Quand Le Prix du Gros grossit...

Les premiers des quatre bâtiments ont commencé à... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les premiers des quatre bâtiments ont commencé à prendre forme sur les terrains du Prix du Gros à Trois-Rivières.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Décidément, rien ne semble pouvoir arrêter la progression fulgurante du Prix du Gros depuis ses débuts modestes à Sainte-Anne-de-la-Pérade en 2001.

Non seulement l'entreprise fondée par la famille Dusablon est-elle présentement derrière l'un des plus importants chantiers de construction à Trois-Rivières, avec quatre nouveaux bâtiments à venir sur la rue Réal-Proulx, mais de nouvelles acquisitions réalisées en 2016 portent dorénavant à 21 leur nombre de concessions au Québec, pour un total de 750 employés.

D'abord, sur de vastes terrains situés entre Côte Richelieu et le boulevard des Récollets, Le Prix du Gros prépare le déménagement de ses concessions Volvo, Kia et Nissan ainsi que la création d'un centre multiservice de 30 000 pieds carrés sur deux étages, qui regroupera, entre autres, un restaurant, un lave-auto et des véhicules d'occasion.

«Un carrefour automobile comme ça, à propriétaire unique, il n'en existe pas beaucoup au Québec. Je n'en connais pas», a confié au Nouvelliste le directeur des communications et du marketing, Yanick Lecours, qui se plaît à parler d'une sorte de District 40.

Déjà, le bâtiment réservé à la marque Volvo est complété à 80 % et son ouverture est prévue pour le début du mois d'octobre. Pour ce qui est de la bannière Kia, le quart de la construction est réalisé pour une livraison au commencement de novembre.

En ce qui concerne les futurs locaux de la concession Nissan, le contrat pour sa mise en chantier prochaine sera octroyé cette semaine afin que le tout soit prêt d'ici la fin de l'année, «dans le meilleur des mondes», précise-t-il. Quant à l'aménagement extérieur, les travaux se dérouleront au cours du mois de septembre.

«Il va rester le quatrième bâtiment qui, à l'arrière des trois premières concessions, sera construit après les grosses périodes de froid intenses. Ça va être très gros», affirme le porte-parole.

Sur le site longeant la rue Réal-Proulx, une voie routière, avec rond-point, permettra aux visiteurs de circuler aisément. «Également, on conserve une partie du terrain qui n'est pas développée pour le moment. On garde de l'espace pour d'autres concessions», explique-t-il.

Si Le Prix du Gros est en location jusqu'à la fin de l'année pour sa concession Kia, sur le boulevard Gene-H.-Kruger, l'entreprise est propriétaire de la bâtisse abritant sur la même rue le point de vente Nissan et du bâtiment identifié à Volvo, sur la rue Vachon. Leur vocation reste à déterminer, une fois le transfert complété.

«Il y a plein de scénarios, soit les convertir, les vendre ou faire autre chose», a laissé savoir M. Lecours.

Celui-ci ne manque pas de souligner qu'avec les nouvelles constructions en cours, Le Prix du Gros sera le premier à implanter des nouvelles normes de bâtiments, et ce, tant pour Volvo que Kia et Nissan.

«Ça, c'est super le fun pour la région, nous sommes les premiers au Canada à avoir les nouvelles images de marque de Volvo, Kia et Nissan. C'est vraiment de toute beauté. On a des bâtiments ultra génial, le nec plus ultra», soutient-il.

D'ailleurs, parmi les transactions conclues depuis le début de l'année, il y a la construction d'une première concession Nissan à Thetford-Mines, à l'invitation de Nissan Canada.

«On avait débuté les travaux sous les anciennes normes. On a tout mis ça sur la glace. Le bâtiment est construit, mais il n'y a pas de devanture parce qu'on attendait les plans architecturaux. C'est un petit peu pour ça aussi que Nissan n'est pas débuté à Trois-Rivières», explique M. Lecours.

Outre l'acquisition d'une concession Chevrolet à Laurier-Station, Le Prix du Gros aura mis la main sur deux bannières à Sorel-Tracy, Kia et Hyundai. Dans ce dernier cas, il s'agit d'une première pour le groupe Dusablon qui entend bien poursuivre son expansion.

«Grâce à la clientèle qui nous appuie toujours, le groupe va très bien. On a une force d'achat incroyable, le client en profite et ça nous permet de faire d'autres acquisitions. Maintenant, on couvre un grand marché et on est bien content», a-t-il conclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer