La rentrée des disciples du conditionnement physique

En cette fin d'été où la période des vacances tire à sa fin pour la plupart... (La Presse)

Agrandir

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Gary Frost

Gary Frost est directeur des services aux consommateurs à l'Office de la protection du consommateur.

Le Nouvelliste

En cette fin d'été où la période des vacances tire à sa fin pour la plupart d'entre nous, les travailleurs, les écoliers et les étudiants reprennent graduellement le collier à l'occasion de ce que nous désignons sous le vocable du mot parapluie la rentrée. Cette période de l'année est traditionnellement propice à un autre type de rentrée qui s'incarne celle-là par la haute saison des abonnements dans les centres de conditionnement physique en tous genres.

Une offre abondante et variée

Les formules et stratégies de mise en forme proposées dans le marché sont diversifiées, à chacun de choisir ce qui lui convient.

Des classiques séances hybrides cardio - musculation aux méthodes plus brutales de cross fit, le spectre est large. Des consommateurs peuvent opter pour des formules à bas prix comportant un minimum de services alors que d'autres préconiseront une approche de plus haut de gamme comprenant des services professionnels de nutritionnistes ou d'entraîneurs personnels. Il y en a donc pour tous les goûts et toutes les bourses.

Permis d'exploitation obligatoire

La Loi sur la protection du consommateur (LPC) prévoit un encadrement particulier au secteur des centres de conditionnement physique. D'abord, les entreprises de ce secteur d'activité doivent être titulaires d'un permis d'exploitation délivré par l'Office de la protection du consommateur (OPC). À l'occasion de votre démarche visant à choisir le gym auprès duquel vous vous abonnerez, assurez-vous avant toute chose qu'il ait un permis en règle.

Deux mesures de protection financière des consommateurs

Hormis les exigences relatives aux contrats dont la forme et le contenu doivent satisfaire aux règles déterminées par la Loi, le régime particulier de la LPC relativement à ce type d'activités est constitué de deux mesures visant à assurer au consommateur une solide protection financière en cas de cessation inopinée des activités du centre de conditionnement auquel ils sont abonnés. La première est l'exigence qui est faite à l'exploitant d'un centre de conditionnement physique, de déposer à l'OPC une garantie financière. C'est à même ces sommes que pourra être puisé l'argent nécessaire pour indemniser d'éventuels abonnés laissés en plan par une fermeture.

La seconde mesure vise les modalités de paiement de l'abonnement. La LPC prévoit que le commerçant ne peut percevoir le paiement de l'abonnement en moins de deux versements. Le commerçant et le consommateur peuvent naturellement convenir d'étaler le paiement en plus de deux versements, mais pas moins. La LPC est une loi d'ordre public que les parties au contrat - le commerçant et le consommateur - ne peuvent convenir d'en contourner les règles.

Il n'y a plus de service au gym que vous avez fréquenté...

Ces mesures de protection financière sont importantes, car les fermetures abruptes de centres de conditionnement physique ne sont pas rares. La vive concurrence que se livrent les différentes bannières et les gyms indépendants fait des victimes qui se comptent par dizaines annuellement.

Dans ce contexte, il importe pour le consommateur de tirer avantage de ces mesures que renferme la LPC.

Régler la note au complet en un seul versement est certes plus simple que l'étalement du paiement en plusieurs versements, mais cette règle minimise les pertes liées à une éventuelle fermeture de votre centre.

Par ailleurs, bien qu'il puisse arriver que des commerçants offrent au consommateur la formule du paiement unique, il s'agit d'une pratique frappée d'interdit par la Loi. Idem pour la durée des abonnements qui ne peuvent excéder un an .... même dans l'éventualité où le consommateur serait prêt à y consentir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer