Les ventes de Sears continuent de fléchir

Sears a perdu de l'argent au deuxième trimestre, où ses ventes décevantes ont... (Bloomberg)

Agrandir

Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Sears a perdu de l'argent au deuxième trimestre, où ses ventes décevantes ont continué de jeter de l'ombre sur les efforts du détaillant américain visant à réduire ses coûts.

De plus, le fonds d'investissement du président et chef de la direction Edward Lampert allouera 300 millions $US de plus afin de financer la dette de l'entreprise.

Les détaillants traditionnels comme Sears tentent de se réinventer alors que les consommateurs se tournent de plus en plus vers le magasinage en ligne afin de s'acheter des vêtements.

La société établie dans l'État de l'Illinois, qui tente de freiner l'érosion de ses ventes d'électroménagers depuis des années, n'a pas été capable d'imiter des concurrents comme Home Depot, Wal-Mart ainsi que le géant du commerce en ligne Amazon.

Sears a également affiché un recul de ses ventes dans d'autres secteurs, dont celui du jardinage.

Compte tenu de la piètre performance du détaillant, qui continue de perdre des parts de marché, l'analyste Greg Melich, de la firme Evercore ISI, estime que l'entreprise «est plutôt mal positionnée pour le temps des Fêtes ainsi que l'année 2017».

M. Lampert, qui répète depuis longtemps aux actionnaires que le redressement de l'entreprise est pour bientôt, affirme dans un communiqué que des progrès ont été accomplis et que l'accent était actuellement mis sur les magasins plus performants.

Pour la période de trois mois terminée le 30 juillet, Sears a perdu 395 millions $US, ou 3,70 $US par action, comparativement à un profit de 208 millions $US, ou 1,84 $US par action, il y a un an.

Sur une base ajustée, en excluant les éléments non récurrents, la perte a été de 2,03 $US par action, tandis que les ventes sont passées de 6,21 milliards $US à 5,66 milliards $US.

Les ventes de l'ensemble des magasins ouverts depuis au moins un an ont fléchi de 5,2 pour cent. Chez Kmart, propriété de Sears, la baisse des ventes comparables a été de 3,3 pour cent, alors qu'au sein de la bannière Sears, elles ont plongé de sept pour cent.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer