Fibre optique: Bécancour donne son accord

Jean-Guy Dubois... (Archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

Jean-Guy Dubois

Archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Bécancour) Même si elle s'est laissé tirer l'oreille, la Ville de Bécancour a finalement décidé de joindre les autres municipalités de la MRC de Bécancour pour permettre le déploiement de la fibre optique sur l'ensemble du territoire.

Évaluée à 13,5 millions de dollars, l'implantation du réseau pourra se mettre en branle au cours des prochaines semaines pour un début de mise en service vers la fin de 2016, d'abord dans le secteur de Manseau, Sainte-Françoise et Lemieux.

En juillet dernier, c'est sans Bécancour que le conseil des maires avait attribué le contrat de construction au Groupe Télécon pour que le tout soit au moins réalisé dans les municipalités de Deschaillons-sur-Saint-Laurent, Fortierville, Lemieux, Manseau, Parisville, Sainte-Cécile-de-Lévrard, Sainte-Françoise, Sainte-Marie-de- Blandford, Sainte-Sophie-de-Lévrard, Saint-Pierre-les-Becquets et Saint-Sylvère.

Bécancour avait décidé de reporter sa décision au 17 août, histoire de considérer certains risques spécifiques à sa réalité avant de trancher. Même si sa population avait dit oui à 62 % lors d'un sondage, «on ne voulait pas le faire n'importe comment», a confié mercredi soir le maire Jean-Guy Dubois lors d'une séance spéciale tenue à ce sujet.

Des questions de désuétude technologique et de marché ont été prises en considération. «Nos projections ont été réévaluées», a-t-il fait savoir tout en rappelant qu'il y a déjà 150 kilomètres de fibre optique dans sa ville.

L'adoption de modifications aux règlements d'emprunt permettra à Bécancour de financer le projet sur une période de cinq à sept ans au lieu de 20 ans. «On va gérer notre partie selon nos besoins», a précisé le premier magistrat, tout en se disant convaincu que tous ses citoyens en sortiront gagnants.

Le préfet de la MRC de Bécancour, Mario Lyonnais, était heureux de la tournure des événements.

«C'est une très grande fierté. Nos citoyens et nos entreprises auront dorénavant accès au réseau de fibre optique.

Nous en aurons des répercussions à moyen et long terme et dans deux ans, je crois que le nombre de maisons à vendre diminuera de moitié car les gens ne demandent plus un dépanneur, une église ou une école, mais la fibre optique pour être capable de travailler à la maison», affirme le maire de Sainte-Françoise.

Le partenaire en télécommunication Sogetel versera une redevance à la MRC de Bécancour pour l'utilisation du réseau de fibre optique. Les redevances couvriront une partie des frais financiers du projet, les frais de gestion et les coûts de maintenance et d'entretien du réseau.

Trois services seront offerts, soit la téléphonie, la télévision et l'Internet haute vitesse. Le projet vise à équiper 9000 bâtisses, soit un peu plus de 7800 foyers, dont 3300 en périmètre urbain et 4500 en périmètre rural.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer