• Le Nouvelliste > 
  • Affaires 
  • > BlackBerry lance un nouveau téléphone intelligent qu'il dit plus sécuritaire 

BlackBerry lance un nouveau téléphone intelligent qu'il dit plus sécuritaire

BlackBerry croit que le DTEK50 saura séduire «tout... (THE CANADIAN PRESS)

Agrandir

BlackBerry croit que le DTEK50 saura séduire «tout le monde».

THE CANADIAN PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Toronto

Espérant pouvoir permettre à ses activités de matériel de renouer avec la rentabilité, BlackBerry a lancé mardi un nouveau téléphone intelligent qu'il a présenté comme l'appareil Android le plus sécuritaire jamais conçu.

L'entreprise croit que le DTEK50 saura séduire «tout le monde» en raison de la menace insidieuse que représentent, pour le grand public, les risques de sécurité des appareils mobiles.

«Nous sentons que les clients d'aujourd'hui, certainement des entreprises et des consommateurs, commencent à comprendre à quel point la sécurité est importante lorsqu'il est question de leur téléphone intelligent», a expliqué le vice-président principal aux ventes mondiales d'appareils, Alex Thurber, lors d'une présentation web depuis le siège social de BlackBerry, à Waterloo, en Ontario.

Tout le monde devrait être conscient de la sécurité et de la vie privée, tant le chef de la direction d'une entreprise du Fortune 500 qu'un parent, a fait valoir M. Thurber.

«Je veux certainement que mes enfants aient des appareils sécuritaires. Je ne veux pas que tout le monde puisse regarder ce qu'ils prennent en photo, ou lire leurs courriels ou leurs textos.»

BlackBerry a indiqué que le DTEK50 était conçu pour repousser les cyberattaques avec certaines caractéristiques comme une protection intégrée contre les logiciels malveillants. En outre, il permet de voir et de contrôler quelles applications ont le droit d'accéder à certaines fonctionnalités de l'appareil, par exemple sa caméra.

Le nouveau téléphone est aussi le plus mince de BlackBerry et il est muni d'un clavier tactile - et non du traditionnel clavier physique de l'entreprise.

Le prix de vente du DTEK50 sera de 429 $CAN, un signe que l'entreprise a tiré des leçons de l'échec commercial de son premier appareil fonctionnant sous le système d'exploitation Android, de Google. Lancé à la fin de l'an dernier, le Priv se détaillait 899 $CAN sans contrat de service sans fil. Il s'agissait, à l'époque, du téléphone Android le plus dispendieux sur le marché.

Mais aux yeux de Detlev Zwick, un professeur associé de marketing de la Schulich School of Business, de l'Université York, ce prix ne suffira pas à convaincre un grand nombre de consommateurs.

Ces derniers se demanderont ce qui différencie le DTEK50 des autres téléphones du même prix, et même s'il est possible que ses mesures de sécurité soient meilleures, cela pourrait ne pas suffire pour les convaincre, a estimé M. Zwick.

«Je crois que la plupart des consommateurs qui visent cette fourchette de prix ne s'en font simplement pas tant à ce sujet», a-t-il affirmé. Ils se préoccupent davantage de la simplicité de l'interface, de la pertinence des applications et de la rapidité à laquelle ils peuvent se connecter à leurs amis Facebook, a poursuivi M. Zwick.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer