Près de 250 000 $ pour trois entreprises de Shawinigan

Christian Descoteaux, président ventes et marketing chez Comaintel,... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Christian Descoteaux, président ventes et marketing chez Comaintel, David Gélinas, vice-président exécutif chez Zedbed international et représentant des actionnaires chez Solutions Genyk, Julie Boulet, ministre du Tourisme, Pierre Giguère, député de Saint-Maurice, et Michel Angers, maire de Shawinigan.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Albert Brunelle
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Une semaine après que le ministre canadien des Ressources naturelles eut confirmé la contribution fédérale de 13 M$ au projet de l'usine Nemaska Lithium, il y avait encore de la grande visite à l'ancienne usine. Ce lundi, le gouvernement provincial a annoncé une aide financière de près de 250 000$ à des entreprises de Shawinigan.

C'est la ministre du Tourisme et ministre responsable de la Mauricie, Julie Boulet, et le député de Saint-Maurice, Pierre Giguère, qui en ont fait l'annonce. Comaintel Inc, Solutions Gényk et Corporation Zedbed International pourront aller de l'avant avec leur projet d'investissement.

Le virage économique de la ville de Shawinigan se poursuit alors que les trois entreprises visées ont la confirmation qu'une aide financière totalisant de 248 856 $ leur sera octroyée par le gouvernement du Québec.

Cet appui leur donne le coup de pouce nécessaire afin de réaliser des projets de 869 225 $ qui créeront une quinzaine d'emplois en région.

«Les programmes de soutien financier du gouvernement sont essentiels pour les petites et moyennes entreprises dont les produits et les technologies s'adressent à un marché mondial dans lequel figurent plusieurs multinationales», soulignait le président des ventes et du marketing chez Comaintel, Christian Descoteaux. L'entreprise compte se servir de cette aide financière de 100 000 $ pour acquérir le bâtiment dans lequel ils sont présentement installés et investir dans la recherche et le développement et dans la commercialisation de sa production.

D'ailleurs, pour une entreprise qui vend ses produits aux quatre coins de la planète, les défis que pose la commercialisation sont nombreux. Fraîchement revenu de Chine, Christian Descoteaux en sait quelque chose. Son voyage en témoigne, il ne ménage pas les efforts pour faire connaître son entreprise... et ses démarches semblent porter fruits!

«Les perspectives de retour rapide sur investissement ont permis de revenir du voyage avec un engagement verbal d'un client chinois et également avec la signature d'une entente de commercialisation des solutions de Comaintel en Chine avec une entreprise chinoise», annonçait M. Descoteaux.

Chez ZedBed International, le prêt gouvernemental de 45 000 $ rend possible l'acquisition d'un équipement évalué à 205 000 $. Cet achat lui permettra de plier, compresser et d'emballer sous vide des matelas destinés au commerce en ligne.

«La machine va nous permettre de compresser les matelas dans des dimensions qui s'apparentent à celles d'un sac de golf. Nous serons donc plus compétitifs dans la distribution de nos produits et nous pourrons nous attaquer à un nouveau marché en croissance; celui de la vente en ligne», déclarait David Gélinas vice-président exécutif chez Zedbed International et représentant des actionnaires chez Solutions Gényk.

Issue du même groupe d'actionnaires que Zedbed, Solutions Gényk est une entreprise spécialisée dans la fabrication de mousse synthétique. Elle s'est servie des 85 000 $ octroyés par le gouvernement pour développer et mettre en marché son produit destiné à l'isolation résidentielle, commerciale et industrielle à travers le Canada. «Grâce au soutien du gouvernement, l'entreprise va très bien», affirmait M. Gélinas.

Les sommes mises à la disposition des entreprises sont issues du Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie, communément appelé le «Fonds Gentilly», et Programme d'appui au redressement et à la rétention d'entreprises stratégiques et au territoire en difficulté. La ministre Boulet a d'ailleurs invité les entrepreneurs de la région à présenter leurs projets «porteurs et innovant pour l'économie régionale» aux élus afin qu'ils puissent encourager la croissance économique de la Mauricie. À ce jour, 100 M$ sont toujours disponibles dans les coffres du Fonds Gentilly.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer