Parc des Trois Soeurs: La Tuque courtise la SÉPAQ

Le projet, qui occuperait une superficie de 39,1...

Agrandir

Le projet, qui occuperait une superficie de 39,1 km à l'ouest de la rivière Saint-Maurice, serait localisé à une dizaine de kilomètres du centre-ville de La Tuque.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) Depuis un moment déjà, le projet du Parc des Trois Soeurs est sur la glace, mais les choses pourraient bien se remettre à bouger. La Ville de La Tuque, en collaboration avec le Conseil de la nation Atikamekw (CNA), a demandé à la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ) de prendre en charge l'implantation et l'exploitation du Parc des Trois Soeurs. Une rencontre concernant le dossier a eu lieu en début de semaine avec les dirigeants de la SÉPAQ et Tourisme Québec.

«On a eu une oreille très attentive et la rencontre a été très constructive», a mentionné d'entrée de jeu le directeur du Service de développement économique et forestier de la Ville de La Tuque, Patrice Bergeron.

Lors de cette rencontre, la délégation de la Ville a pu présenter le projet dans son entièreté. Un projet qui a été bien reçu, mais qui devra être analysé par la SÉPAQ.

«Ils vont nous donner une réponse en septembre. Ils nous ont exposé qu'ils avaient, comme plusieurs organismes, des contraintes budgétaires assez élevées et qu'ils devaient bien prendre le temps d'analyser le dossier», souligne M. Bergeron.

La Ville de La Tuque souhaite que la SÉPAQ devienne partenaire dans le projet du Parc des Trois Soeurs, tout comme le CNA, qui s'est montré intéressé par le projet.

«On ne veut pas donner le projet sur un plateau d'argent à la SÉPAQ, on veut que ce soit un partenaire avec la ville et la nation atikamekw pour le développement. On veut le faire ensemble. [...] C'est une collaboration. La SÉPAQ a l'expertise, elle est habituée de gérer ce genre de projet-là. Elle peut nous aider autant dans la gestion que dans le développement du projet», explique Patrice Bergeron.

Ces actions font suite aux recommandations de l'étude qui avait été faite, en début d'année, par la firme Stratégie Conseil François Diguer pour le repositionnement stratégique du Parc des Trois Soeurs.

«Il nous avait suggéré de commencer avec un projet de beaucoup moins d'ampleur, en bas de 5 millions de dollars. Cette option-là a été très bien accueillie. On va bien analyser ses propositions. On veut le faire avec les meilleurs experts au Québec», a commenté M. Bergeron.

Rappelons que le projet, qui occuperait une superficie de 39,1 km à l'ouest de la rivière Saint-Maurice, serait localisé à une dizaine de kilomètres du centre-ville de La Tuque.

Le projet initial qui avait été présenté à la population en juin 2014 nécessitait des investissements totalisant 16 M$.

Le projet comprenait plusieurs infrastructures importantes, dont la construction d'une passerelle piétonnière de 340 mètres qui débuterait au bâtiment d'accueil, passerait au-dessus de la route 155 et au-dessus de la rivière Saint-Maurice jusqu'à l'entrée du nouveau parc. Des maisons dans les arbres, de la via ferrata, des tyroliennes et des refuges étaient également dans les plans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer