Investissements de 1,2 million $ chez Inter Clôtures

Alain Labrecque et Pierre Miglierna, respectivement membre fondateur... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Alain Labrecque et Pierre Miglierna, respectivement membre fondateur et vice-président d'Inter Clôtures, sont accompagnés sur la photo du député de Trois-Rivières, Jean-Denis Girard, ainsi que du président-directeur général de l'entreprise, Denis Gravel.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) L'entreprise Inter Clôtures de Trois-Rivières diversifie ses activités. Des investissements de 1,2 million $ permettent l'ajout d'équipements spécialisés afin d'amener l'entreprise à de nouveaux niveaux.

«Les investissements nous permettent d'exploiter des nouveaux marchés autres que la clôture», a affirmé d'emblée le président-directeur général d'Inter Clôtures, Denis Gravel.

«Nous pourrons maintenant faire des garages de toile, des auvents, des pépinières ou des serres. Dans un premier temps, nous voulons développer les marchés ontarien puis américain.»

Ces investissements sont rendus possibles grâce à une aide financière de 341 914 $ versée par l'entremise du Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie. Si 322 664 $ prennent la forme d'un prêt, 19 250 $ représentent une contribution financière non remboursable de l'État.

Un frein majeur retarde toutefois la concrétisation des objectifs d'affaires d'Inter Clôtures. La direction est à la recherche de travailleurs qualifiés, ce qui semble loin d'être simple. La direction est donc prête à recevoir les CV de travailleurs intéressés.

«Pour le moment et malheureusement, on ne peut pas avoir accès aux marchés ontarien et américain de par le manque de main-d'oeuvre que nous avons dans la région», a précisé le président-directeur général d'Inter Clôtures.

«Il nous manque au moins cinq travailleurs qualifiés... minimum. Nous avons surtout besoin de mécaniciens-monteurs (millwright) qui touchent autant l'usinage, l'hydraulique que l'électronique. C'est de la main-d'oeuvre de plus en plus difficile à trouver.»

L'entreprise Inter Clôtures a un modèle d'affaires plutôt intéressant. Il s'agit d'un regroupement de détaillants et d'installateurs de clôtures d'un peu partout au Québec qui se sont associés pour la fabrication des produits. Cela permet un meilleur pouvoir d'achat, mais aussi d'assurer la qualité des produits vendus.

«Nous sommes, les hommes d'affaires regroupés dans Inter Clôtures, nos propres consommateurs», a expliqué Denis Gravel. «Ça nous permet de toujours avoir un produit conforme que nous installons nous-mêmes.»

L'annonce des investissements du Fonds de diversification économique de la Mauricie et du Centre-du-Québec a été réalisée par le député de Trois-Rivières, Jean-Denis Girard, au nom de la vice-première ministre et ministre responsable des Petites et Moyennes Entreprises, de l'Allègement réglementaire et du Développement économique régional, Lise Thériault.

«Inter Clôtures est le plus important regroupement de professionnels de la clôture au Canada», a souligné le député de Trois-Rivières. «L'entreprise est un moteur économique pour la région. L'investissement va lui permettre de continuer de progresser et de générer des emplois dans la région.»

Depuis avril 2014, le Fonds de diversification économique de la Mauricie et du Centre-du-Québec - créé à la suite de la fermeture de la centrale nucléaire Gentilly-2 - a permis la réalisation de 134 projets grâce à des investissements publics de 31,3 millions $.

En ajoutant les investissements privés, le Fonds de diversification économique est à l'origine d'investissements d'environ 185 millions $. Cela a notamment permis de créer ou consolider près de 2500 emplois.

Au moins une autre annonce concernant le Fonds de diversification économique aura lieu jeudi, alors que la ministre Lise Thériault sera de passage dans la région. Elle doit annoncer des investissements à l'occasion d'un dîner de l'Assemblée générale annuelle des manufacturiers de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

En matinée, la vice-première ministre a convoqué la presse pour une annonce au quai de Sainte-Angèle concernant la Corporation régionale de Bécancour.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer