Pierre Dubillard choisit McDo

Texte: Pierre Dubillard est maintenant l'heureux franchisé de... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Texte: Pierre Dubillard est maintenant l'heureux franchisé de quatre restaurants McDonald's.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Amateur de McDo de longue date, Pierre Dubillard vient de réaliser un rêve qu'on lui disait pourtant inaccessible en faisant l'acquisition de quatre restaurants McDonald's dans le Bas-Saint-Laurent.

À l'aube de ses 40 ans, le propriétaire du Rouge Vin quitte donc la région pour s'installer à Rivière-du-Loup, tout près de ses deux points de vente, les autres étant situés à La Pocatière et Témiscouata-sur-le-Lac.

Pour le nouveau franchisé, c'est sa formation en gestion hôtelière qui l'avait amené à démarrer son restaurant gastronomique en 2004 à l'Hôtel Gouverneur de Trois-Rivières. «Mais j'avais travaillé dans le fast food», se plaît à souligner celui qui a reçu plus d'une distinction au fil des ans.

En 2013, l'homme d'affaires ne rate pas l'occasion de faire partie de la célèbre chaîne. Il entame alors des démarches qui vont s'étaler sur près de trois ans, un parcours marqué par un passage obligé à l'université du Hamburger à Chicago.

«Je trippe sur McDo pour sa standardisation et ses outils de gestion qui te permettent de savoir tes coûts à la seconde», a-t-il confié en entrevue.

Par ailleurs, Pierre Dubillard ne cache pas son enthousiasme de se retrouver à la tête d'une «grosse équipe» alors que l'ensemble de ses nouvelles places d'affaires comptera quelque 380 employés en période de pointe estivale, contre une centaine à son établissement trifluvien.

Sans se prononcer ouvertement sur le sort qu'il réserve au Rouge Vin, il se contente de préciser que sa gestion est confiée pour l'instant à son épouse, Valérie Desrosiers, originaire de Matane. Mais celle-ci ne tardera pas à rejoindre son conjoint à Rivière-du-Loup, avec leurs deux enfants de 2 et 6 ans.

En quittant Trois-Rivières, M. Dubillard laisse derrière lui son engagement au sein du club Richelieu alors qu'il vient de compléter son mandat à la présidence.

Une fois la poussière de la transaction retombée, sa nouvelle ville d'adoption doit toutefois s'attendre à le voir s'impliquer au sein de la communauté.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer