Investissements records pour la SADC de Nicolet-Bécancour

Steve Brunelle, directeur général, Geneviève Beauchemin, adjointe administrative,... (Marc Rochette)

Agrandir

Steve Brunelle, directeur général, Geneviève Beauchemin, adjointe administrative, Lina Verville, chargée de projets, Jean-Philippe Lemay, conseiller Stratégie jeunesse, Carolyne Aubin, conseillère en développement durable et communication, et Guy Masson, directeur des services financiers. Absentes sur la photo: Renée Blanchette, analyste financier, et Thérèse Ricard, adjointe administrative.

Marc Rochette

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Bécancour) Ayant choisi la santé globale des collectivités comme thème de son bilan annuel, la SADC de Nicolet-Bécancour prêche par l'exemple en affichant une belle vigueur. En effet, l'organisme vient de compléter une année record d'investissements en 2015-2016, soit 1 479 000 dollars injectés dans 25 entreprises de la région.

Plus de 90 % des sommes proviennent du Fonds régulier SADC. Elles ont servi pour des projets d'acquisition, de démarrage, d'expansion et de modernisation d'entreprises. Le reste, soit 130 000 dollars, a été octroyé à dix promoteurs âgés entre 18 et 35 ans, à partir du Fonds Stratégie jeunesse s'adressant spécifiquement aux jeunes entrepreneurs.

En plus d'offrir du financement, la SADC offre des services d'accompagnement aux entrepreneurs permettant d'améliorer leur gestion d'entreprise. En 2015-2016, douze entrepreneurs ont bénéficié du programme d'accompagnement L'ABC de la comptabilité visant à améliorer la compréhension des états financiers et quatre entrepreneurs ont bénéficié d'outils de gestion grâce au programme L'ABC de la gestion.

Par ailleurs, le service de Mentorat pour entrepreneurs a connu une année exceptionnelle avec 16 nouveaux jumelages (mentor/entrepreneur). Quant au Réseau RH de Nicolet-Bécancour, il aura permis à 27 gestionnaires en ressources humaines des entreprises de la région de se doter de formations et d'échanger sur les différentes réalités vécues. À cela sont venus s'ajouter divers projets de sensibilisation à l'entrepreneuriat auprès des jeunes.

De plus, les enjeux touchant le maintien des commerces et services de proximité, le développement durable et la revitalisation des coeurs villageois ont teinté les actions de l'organisation au cours de la dernière année. Les secteurs de Gentilly et de Sainte-Gertrude, de même que la municipalité de Baie-du-Febvre, ont ainsi pu bénéficier de l'accompagnement de la SADC pour se doter d'une vision d'avenir.

Au cours de la dernière année, la SADC a également collaboré au projet de Fibre optique, piloté par la MRC de Bécancour, visant l'accessibilité d'Internet haute vitesse sur tout le territoire de la MRC.

Selon le directeur général, Steve Brunelle, les enjeux sont nombreux pour les communautés rurales: s'adapter à la modernité, conserver les acquis, attirer des résidents et des entreprises. «La réponse vient en partie de notre capacité à trouver des solutions localement et à mettre en place des environnements favorables à la santé globale des collectivités», a-t-il fait savoir en marge de l'assemblée générale tenue dans la salle multifonctionnelle de l'église de Saint-Elphège, «un endroit tout indiqué pour mettre de l'avant un exemple de mobilisation citoyenne permettant la restauration et la conservation du patrimoine bâti».

Ce dernier a annoncé une nouveauté pour la prochaine année: un groupe de chroniqueurs locaux sera formé afin de diffuser des bons coups et initiatives inspirantes de communautés, d'entrepreneurs, d'organisations et de citoyens. Les chroniques Raconte-moi ma région seront diffusées sur les réseaux sociaux de la SADC.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer