Un spa urbain à l'Hôtel Montfort

Un quatuor visiblement fier des nouvelles installations à... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Un quatuor visiblement fier des nouvelles installations à l'Hôtel Montfort, soit Nancy Lemire, directrice générale, Denis Beaubien et Nicolas Béliveau Beaubien, propriétaires, et Julie Labarre, propriétaire du Spa urbain Les Centciels.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Nicolet) En réponse à la demande grandissante en soins de santé, les propriétaires de l'Hôtel Montfort ont décidé d'ajouter les installations nécessaires au coût de 800 000 dollars.

Cet investissement fait en sorte que depuis l'ouverture de l'établissement hôtelier en 2012, Denis Beaubien et Nicolas Béliveau Beaubien ont injecté plus de dix millions de dollars à leur complexe de Nicolet.

Ainsi, tant la clientèle interne que les visiteurs extérieurs pourront bénéficier des services offerts au nouveau Spa urbain Les Centciels.

Au même moment, le nouveau Café Montfort, qui prend la relève du précédent commerce, diversifie l'offre de restauration de l'hôtel en proposant des menus légers de même que des cafés et des thés.

«L'implantation du nouveau centre de santé permet à l'Hôtel Montfort Nicolet de se positionner comme un hôtel de destination, pour du tourisme d'agrément, et d'offrir une expérience de détente encore plus complète», a tenu à mentionner la directrice générale, Nancy Lemire, lors de l'inauguration des lieux.

Celle-ci a expliqué que des services de massothérapie étaient déjà offerts il y a quatre ans, mais «les locaux ne nous permettaient pas d'agrandir». Or, de toute évidence, les promoteurs auront su remédier à la situation, et ce, de belle façon.

Car les nouvelles infrastructures incluent le spa nordique (deux bains chauds, un bain froid et un sauna sec), six salles pour les soins esthétiques et corporaux, des vestiaires, une aire de repos et une passerelle qui relie l'hôtel à la nouvelle partie.

La propriétaire du Spa urbain Les Centciels, Julie Labarre, était visiblement fébrile de pouvoir exercer sa profession dans un tel environnement moderne. Bains nordiques, différents forfaits, massages variés, facial, manucure, pédicure, pressothérapie, enveloppement, exfoliation: voilà autant de soins proposés sept jours sur sept. «C'est un mélange de détente et de thérapeutique», a-t-elle précisé par rapport à son approche.

Par ailleurs, le centre des congrès de l'Hôtel Montfort, inauguré à l'automne 2014, continue de progresser grâce aux touristes d'affaires et la direction dit ne pas craindre les effets du futur mégaprojet annoncé à l'Hôtel Delta de Trois-Rivières.

«C'est bénéfique pour la région et les méga-événements vont rejaillir sur les hôtels», a souligné Mme Lemire tout en rappelant que le centre nicolétain était davantage dans la catégorie de la centaine de congressistes.

Finalement, cette dernière a avoué que d'autres projets étaient dans les cartons, entre autres, «pour bonifier ce qu'on a», faisant allusion à des sentiers en forêt et des circuits cyclistes.

«On veut offrir davantage d'activités pour garder les touristes et on travaille beaucoup la forfaitisation», a-t-elle conclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer