Arbec investit 17 millions $ dans son usine de Shawinigan

Les ministres Julie Boulet et Dominique Anglade ont... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les ministres Julie Boulet et Dominique Anglade ont eu droit à une visite des installations avec les dirigeants de l'entreprise, Pierre Gingras, à gauche, et Pierre Moreau, à droite.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Confrontée à la nécessité de faire une mise à jour environnementale à son usine du secteur Saint-Georges-de-Champlain, l'entreprise Produits Forestiers Arbec a profité de l'occasion pour intégrer la modernisation de ses installations dans un projet global de 17 millions de dollars, soutenu par Québec à la hauteur de 7,5 millions de dollars.

«On avait des grandes décisions à prendre», a confié au Nouvelliste le vice-président exécutif chez Arbec, Pierre Gingras, visiblement heureux de consolider ainsi les 125 emplois directs, sans compter un nombre équivalent d'emplois indirects.

Le prêt gouvernemental a été confirmé, mardi, par la ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Dominique Anglade, visiblement heureuse de se retrouver dans un tel environnement, ayant passé «sept ans en usine».

«Le manufacturier innovant est l'un des trois piliers de notre vision pour le développement économique du Québec, les deux autres étant l'exportation et l'entrepreneuriat. 

Cela se traduit notamment par le soutien à des projets de modernisation structurants, tels que celui de l'usine de Produits Forestiers Arbec, lequel aura des retombées importantes pour notre industrie et pour l'ensemble du Québec», a-t-elle déclaré.

À son avis, pour assurer le maintien des emplois et de l'activité économique liée à l'industrie forestière, «il est primordial d'assurer la compétitivité de nos entreprises comme nous le faisons aujourd'hui». «L'économie se transforme et l'industrie du bois ne fait pas exception», a renchéri Mme Anglade.

Pour sa collègue Julie Boulet, la qualité de la main-d'oeuvre n'est pas étrangère à la décision des propriétaires d'investir. 

«Grâce à l'investissement majeur de Produits Forestiers Arbec, nous serons en mesure de préserver de nombreux emplois de qualité en Mauricie. C'est donc avec fierté que notre gouvernement appuie cette initiative porteuse pour l'économie de notre région», a fait savoir la ministre responsable de la Mauricie.

Celle qui ne manque pas de rencontrer les employés de l'usine en campagne électorale admet que les belles annonces de la sorte dans le monde de la forêt se font plutôt rares. Et en mêlée de presse, la députée de Laviolette a indiqué que le coût de la fibre avait été réduit «considérablement» pour venir en aide à l'industrie.

Outre l'ajout d'une nouvelle chaîne de finition, l'usine de Saint-Georges-de-Champlain sera en mesure de fabriquer des produits à valeur ajoutée (panneau avec coupe-vapeur intégré) à un moment où Arbec entame une relation commerciale «très prometteuse» avec Huber Engineered Woods, une entreprise américaine spécialisée dans la fabrication de produits de plancher, de toiture et de mur de premier choix.

Produits Forestiers Arbec exploite deux usines de panneaux, lesquelles sont situées à Saint-Georges-de-Champlain et à Miramichi, au Nouveau-Brunswick. L'entreprise procure de l'emploi à près de 650 personnes au Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer