Centre des congrès: une bonne affaire, dit Angers

Michel Angers... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Michel Angers

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Selon le nouveau rôle, le centre de congrès de Shawinigan est évalué à 2,9 millions $. La propriétaire de l'Auberge Gouverneur, Sonia Tremblay, l'a acheté pour la somme de 1,250 million $. Elle paiera la plus grande partie de ce montant à... la Société de développement de Shawinigan, qui possède ainsi une garantie hypothécaire sur cet actif.

Le maire, Michel Angers, est convaincu qu'il s'agit d'une excellente affaire pour les deux parties. Car dans un monde idéal, la SDS n'aurait jamais possédé un centre de congrès, puisque son mandat est orienté vers l'acquisition et la revente d'immeubles industriels. Mais sans son intervention, rappelle-t-il, Shawinigan aurait dû se passer de cette infrastructure essentielle pour attirer les grandes réunions d'affaires.

En fait, Gaétan Béchard, directeur général de la Ville, estime qu'en considérant les ristournes obtenues par la SDS pour le centre de congrès et les investissements requis par cet immeuble, l'équation se soldait par un bilan négatif d'environ 100 000 $ par année.

«La Ville doit soutenir la SDS», rappelle M. Angers. «Moins elle en a sur le dos, mieux c'est pour la Ville !»

Le maire ne s'offusque guère que la SDS ait cédé cet actif pour un montant qui représente à peine plus de 40 % de sa valeur au rôle d'évaluation.

«On n'aurait jamais revendu ça 2,9 millions $», croit-il. «On s'est entendu sur un montant. Sonia Tremblay a fait une bonne affaire et pour nous, c'est un fardeau de moins. On se débarrasse de quelque chose qui nous coûtait de l'argent et on va en retirer des taxes.»

Bien entendu, la SDS payait les taxes municipales sur cet immeuble, mais le maire préfère que ces revenus viennent du privé. Le compte de taxes du centre des congrès, en 2016, s'établit à un peu plus de 76 000 $.

L'acte de vente précise que les parties se sont entendues pour un prix d'un million de dollars pour le centre des congrès, de 40 000 $ pour les stationnements, de 100 000 $ pour des terrains autour du centre de congrès et de 110 000 $ pour des terrains autour de l'hôtel.

À noter qu'au cours des 25 prochaines années à compter du 30 juin 2017, la compagnie à numéros de Mme Tremblay versera 50 000 $ par année à la SDS ou à la Ville de Shawinigan pour acquitter sa dette. La Ville recevra 250 000 $ dans le cadre de cette transaction, somme qui correspond à la valeur totale des terrains et stationnements.

Notons enfin que Mme Tremblay s'est engagée à ne pas vendre le centre de congrès à l'intérieur d'un délai de sept ans, sans quoi elle devrait verser une compensation financière à la Ville basée sur le prix qui serait obtenu.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer