Xittel: 15 mises à pied à Trois-Rivières

Un an après avoir passé aux mains du groupe Maskatel, l'entreprise Xittel verra... (Archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

Archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Un an après avoir passé aux mains du groupe Maskatel, l'entreprise Xittel verra son centre d'appels fermer ses portes à Trois-Rivières vers la fin du mois de septembre, entraînant 15 mises à pied.

Après avoir fait l'acquisition également de Téléphone Upton, Téléphone Saint-Éphrem et la Compagnie de téléphone de Saint-Victor, le groupe Maskatel a décidé de centraliser les appels à son siège social de Saint-Hyacinthe «pour donner un meilleur service et avoir les employés sous un même toit», a précisé son président Jules Grenier.

«On a rencontré les employés la semaine dernière pour leur annoncer ça. Évidemment, ce n'est pas une bonne nouvelle. Mais on est bien content que des gens aient manifesté le désir d'être transféré à Saint-Hyacinthe.

On les accompagne jusqu'au mois de septembre pour les aider à se trouver un emploi. Un comité a été mis en place. On fait bien les choses. C'est extrêmement important», a-t-il confié au Nouvelliste.

Malgré cette rationalisation, il restera près de 75 employés chez Xittel à Trois-Rivières pour les opérations, les tâches administratives et le service d'ingénierie.

«Il y aura toujours une place d'affaires à Trois-Rivières pour Xittel. On ne la remet pas en question. On centralise les opérations du centre d'appels», assure en conclusion M. Grenier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer