Ventes de maisons: un niveau record atteint en avril

Les ventes de maisons ont connu une augmentation... (Archives, La Presse)

Agrandir

Les ventes de maisons ont connu une augmentation de 10,3 % en avril en comparaison avec l'année dernière.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandra Posadzki
La Presse Canadienne
Ottawa

Le nombre d'habitations vendues au Canada a atteint un niveau record le mois dernier, alors que l'offre se resserrait, particulièrement dans la région de Toronto, où la férocité de la concurrence a dissuadé certains propriétaires de mettre leur maison à vendre, a indiqué lundi l'Association canadienne de l'immeuble (ACI).

Au total, 57 669 habitations ont été vendues au pays par l'entremise du Service interagence (SIA, plus connu sous son acronyme anglophone MLS) pendant le mois d'avril, ce qui représente une augmentation de 10,3 % par rapport au même mois l'an dernier, a indiqué l'organisme.

Cette croissance des ventes est survenue alors que le nombre de nouvelles maisons inscrites à la vente a glissé de 3,7 % par rapport à l'an dernier, pour s'établir à 103 028.

Cette tendance a été encore plus prononcée dans la région de Toronto, où les nouvelles inscriptions ont diminué de 10,3 % par rapport à avril 2015.

«Bien que l'augmentation significative du prix des maisons puisse inciter les propriétaires à inscrire leur maison à vendre dans ces marchés, le problème auquel plusieurs d'entre eux font face est que la décision de déménager signifie qu'ils devront acheter, alors que la concurrence est féroce en raison de la pénurie d'inscriptions», a expliqué dans un communiqué l'économiste en chef de l'ACI. Gregory Klump.

«Par conséquent, plusieurs propriétaires décident de demeurer dans leur maison et de continuer à accumuler des gains en capital. Le résultat: une pénurie continue d'inscriptions, alors que ces marchés de l'habitation manquent déjà d'offres.»

Malgré tout, les ventes du mois d'avril étaient en hausse par rapport à l'année dernière dans environ 70 % des marchés locaux, stimulées par le marché de la Colombie-Britannique et la région de Toronto.

Par rapport au mois de mars, les ventes ont avancé de 3,1 % en avril, tandis que le nombre de nouvelles inscriptions de maisons à vendre a diminué de 0,2 %.

En excluant les grandes régions métropolitaines de Vancouver et Toronto, le prix moyen était plutôt de 369 222 $, soit 8,7 % plus élevé qu'en avril 2015.

Le ratio des ventes par rapport aux nouvelles inscriptions a progressé à 64,5 % en avril, ce qui était le ratio le plus serré depuis octobre 2009.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer